Identifiant
Mot de passe
Lundi 20 Novembre
 
BG&E Myth sur Youtube
BG&E Myth sur Twitter
 
Rubrique "Le jeu"
Histoire
Personnages principaux
Ennemis
Darkroom, Code Internet & classement
Armes & véhicules
Galerie & Fan art
Solution
Presse
Acheter le jeu
Fiche technique
Téléchargements
Rubrique Hillys
Présentation
Ecosystème
Lieux
Mdisks
Services
Les Hillyens
Rubrique "Plus d'infos"
Anecdotes et détails amusants
Evolution des persos
Création du jeu
Beyond Good & Evil 2
Beyond good and evil : Le film
Michel Ancel
Rubrique Goodies
Musiques
Vidéos
Looker son pc
Jeux
Rubrique "Le site"
Chat
Forum
Nous contacter
BG&E 2 : « C’est comme GTA dans l’espace »

BG&E 2 : « C’est comme GTA dans l’espace »

News postée le par

Peu après l’annonce de Beyond Good & Evil 2, Michel Ancel était l’invité de la chaîne E3 de Twitch. En compagnie de Guillaume Bruinier, Senior Producer, il est revenu plus en détail sur sa vision de Beyond Good & Evil 2.

Michel Ancel commence par rappeler que le jeu est une préquelle au premier BG&E et qu’il permettra de découvrir les piliers sur lesquels sont bâtis le premier jeu et son monde. Il raconte que l’on en apprendra plus sur les hybrides, dont Pey’j fait partie, ces créatures moitié humaine et moitié animale créées par les humains pour en faire des esclaves. La colonisation spatiale étant très dangereuse, les courageux Homo Sapiens que nous sommes préfèrent envoyer ces hybrides inférieurs pour aller coloniser les planètes et ainsi éviter les pertes humaines. « Ces planètes peuvent être particulièrement inhospitalières pour des raisons de toxicité », prend pour exemple le développeur.

« Où est ton maître ? Je ne traite pas avec les domestiqués ! » C’est ainsi que l’on apprend dans le trailer que tous les hybrides ne se valent pas et qu’il y a une hiérarchie entre eux nous dit le Montpelliérain. Chaque race a d’ailleurs sa religion et leurs noms sont basés sur des dieux et divinités.

Pour concevoir Beyond Good & Evil 2, le game designer suit le nouveau mantra d’Ubisoft à la lettre : créer des mondes. Il consiste en la création de toutes les bases de l’univers avant tout autre élément du jeu. « Où ça se passe et pourquoi ? Quelle est l’histoire derrière tout ça ? C’est beaucoup de travail » explique Michel Ancel.

On le sait, Beyond Good & Evil 2 a toujours été un projet ambitieux, cette envie de proposer un monde gargantuesque au joueur remonte déjà au premier jeu de la série. Guillaume Bruinier précise :

C’est un jeu aussi grand qu’on peut l’imaginer, nous n’avons jamais fait un tel jeu. Donc pour nous, en tant qu’équipe, c’est un vrai challenge. C’est un peu fou, mais l’équipe est folle, Michel est fou, nous sommes fous. Et Ubisoft est assez fou pour nous laisser nous exprimer à travers le jeu alors ça va être énorme, c’est sûr.

Le jeu est en développement depuis trois ans, mais si Michel Ancel et Ubisoft ont décidé d’annoncer le jeu aujourd’hui, c’est que la technologie du jeu est mature. Les bases de Beyond Good & Evil 2 sont là, dans ce qui n’est pour l’instant qu’une démo technologique : il est possible de voyager de planète en planètes et à travers l’espace. On apprend que le premier élément que l’équipe a cherché à développer est une simulation du système solaire, un univers, cela en dit long sur les ambitions du titre ! Michel Ancel précise l’état d’avancement du projet :

On peut voyager à travers l’espace, sur des planètes, mais pas des planètes vides ou des planètes vides générées je ne sais pas comment. De vraies planètes avec des villes, des connexions logiques entre les villes ainsi que tous événements naturels qu’on peut avoir sur une planète comme la gravité, les lunes et toutes ces choses. On devait s’assurer avant de venir ici aujourd’hui qu’on arriverait à sortir le jeu.
[…]

Et c’est ce qu’on a déjà [dans le jeu] avec la technologie : on peut sortir du restaurant chinois, sauter dans notre vaisseau spatial, traverser l’atmosphère et aller dans notre vaisseau mère géant et changer de planète. Et ça, sans chargement, vous pouvez vous faire attaquer à tout moment. C’est comme GTA mais dans l’espace et en trois dimensions.

L’échelle est donc un des piliers du moteur, l’autre, c’est sa capacité online, un aspect très important du jeu. Cet aspect a été intégré à la technologie de BG&E 2 dès le départ pour permettre à l’équipe de faire « un bon jeu online » comme « un bon jeu solo ». Le créateur est conscient que certains joueurs aiment avancer à leur rythme ou sont « effrayés par le online » qui devient une vraie tendance ces dernières années. Mais ceux qui voudront avoir un crew plus vrai que nature pourront faire intervenir un ami dans leur partie :

Peut-être qu’il est plus avancé dans l’histoire, mais il peut vous rejoindre et peut-être battre un boss ou une séquence. Ou vous pourrez utiliser ses photos pour faire parler des NPC dans votre partie. C’est le genre de choses qu’on veut améliorer et utiliser.

Guillaume Bruinier confirme et rappelle que la coopération était un des éléments principaux du premier jeu et que cette fois ils veulent la porter à un niveau multijoueur.

C’est vrai, Beyond Good & Evil 2 sera différent à plusieurs niveaux et l’abandon du style plus cartoon du premier jeu a pu déconcerter les fans de la première heure. Mais Michel Ancel tient à rassurer, les joueurs retrouveront les piliers du gameplay du premier Beyond Good & Evil. Évidemment la possibilité de prendre des photos sera de retour, elle aura plus que jamais son importance puisqu’elle permettra d’enquêter et d’interagir avec les personnages du jeu :

Quand vous prenez une photo, vous créez quelque chose, vous créez un objet qui est une photo de quelque chose que vous avez vu et vous a plu dans le jeu. Ce qu’on veut faire, c’est améliorer ça, on aura des informations méta comme la géolocalisation de la photo et son contenu. Et vous pourrez prendre la photo, allez voir un NPC (personnage du jeu), et il comprendra ce qu’il y a dans la photo que vous avez prise. […] Comme ça lorsque vous voudrez parler de quelque chose : vous prenez une photo, et il vous dira « Ah oui ! Je connais ce gars » ou « je connais cette planète, c’est dangereux ! ». Donc vous créez la matière pour l’aventure, donc l’aspect photographie est clé pour Beyond Good & Evil.

Quand Marcus Graham lui demande si le jeu sera présenté plus en détail dans la semaine, Michel Ancel explique qu’il se contente de faire des présentations privées en behind closed doors aux journalistes car il veut commencer lentement mais il le promet « vous entendrez parler de nous beaucoup cette année ». Le rendez-vous est pris !
 
Vos commentaires
Consulter le profil de cette personne
ayla1995
Message posté le 27 Juin à 13h02
Citer ce message
"mais pas des planètes vides ou des planètes vides générées je ne sais pas comment." haha, il vise un autre jeu la, non ? :lol:


Le système de photo, le fait qu'un PNJ puisse reconnaître ce qu'il y a dessus, c'est génial cette idée !

On en apprend de plus en plus, je me sens tellement apaisée, comme si on avait mis fin à des années de souffrance xD
Consulter le profil de cette personne
Pinky_Staff
Message posté le 28 Juin à 01h02
Citer ce message
Merci beaucoup pour toutes ces vidéos, on en apprend énormément ces temps-ci, le jeu sera sans doute excellent. C'est un projet fort prometteur! J'ai bien aimé le trailer officiel et la démonstration commentée par Michel (gameplay, navigation en vaisseau en jet-pack). On a enfin quelque chose d'officiel et de génial. Ayla, ton avatar est vraiment d'actualité ^^
Consulter le profil de cette personne
Shady
Message posté le 28 Juin à 16h47
Citer ce message
J'étais sûr qu'il y avait de l'inspiration de la série [i]Grand Theft Auto[/i], mais espérons que le mode Online ne soit pas trop mis en avant avec pleins de DLC (payants) futiles, pour délaisser le solo. hashtag Activision et j'en passe.
Consulter le profil de cette personne
Ourbahitsmetheud
Message posté le 29 Juin à 06h47
Citer ce message
En parlant d'inspiration, j'ai vu une compilation des réactions des gens lors de l'annonce de BG&E2 à l'E3 (certaines sont magnifiques) et parmi mes préférées, un mec qui, en regardant la BA, se disait "Oh ! Ils se sont inspirés de [u]Le 5ème élément[/u] ! J'adore."

Pour poster, vous devez vous identifier en haut du site ou vous inscrire.