Identifiant
Mot de passe
Vendredi 28 Juillet
 
BG&E Myth sur Youtube
BG&E Myth sur Twitter
 
Rubrique "Le jeu"
Histoire
Personnages principaux
Ennemis
Darkroom, Code Internet & classement
Armes & véhicules
Galerie & Fan art
Solution
Presse
Acheter le jeu
Fiche technique
Téléchargements
Rubrique Hillys
Présentation
Ecosystème
Lieux
Mdisks
Services
Les Hillyens
Rubrique "Plus d'infos"
Anecdotes et détails amusants
Evolution des persos
Création du jeu
Beyond Good & Evil 2
Beyond good and evil : Le film
Michel Ancel
Rubrique Goodies
Musiques
Vidéos
Looker son pc
Jeux
Rubrique "Le site"
Chat
Forum
Nous contacter
Michel Ancel décrypte le trailer de BG&E 2

Michel Ancel décrypte le trailer de BG&E 2

News postée le par

Dans une nouvelle vidéo de 10 minutes, le créateur de Beyond Good & Evil revient sur le splendide trailer montré durant l’E3. Il l’analyse plan par plan et livre une vision plus détaillée de ce qui nous attend dans BG&E 2.

Mais Michel Ancel est d’abord interrogé sur son ressenti concernant le retour de la licence et le créateur semble aussi enthousiaste que les fans :

C’est un moment très important, même avec ma longue carrière (j’ai fait beaucoup de jeux), c’est génial. Le retour de Beyond Good & Evil après presque 15 ans, c’est incroyable !



Le trailer commence par un long travelling dans les entrailles d’une gigantesque ville cosmopolite. On apprend que cette verticalité est directement inspirée du level design du jeu et vous allez le voir, ce n’est pas le seul élément de gameplay que ce trailer va nous révéler.

La seconde scène est un gros plan sur des raviolis chinois. Ici, l’idée était de montrer l’échelle du jeu. On peut passer de l’échelle micro d’un restaurant chinois à l’exploration macro de l’espace. Le développeur explique qu’il faut faire attention dans ce genre de « gros jeux spatiaux » car les créateurs ont tendance à oublier les petits détails, les personnages et les choses simples.



Dans la scène suivante, Michel Ancel nous explique que le cochon tente de dominer Knox, l’homme-singe, mais ce dernier est « sûr de lui et n’a peur de rien ». Cette scène est présente pour nous expliquer que même entre créatures hybrides, il peut y avoir un rapport de maître à « domestiqué » et qu’une hiérarchie sociale existe entre eux.



Vient ensuite la scène qui a fait frissonner tous les fans de Beyond Good & Evil, celle où Knox sort de sa besace une idole représentant un cochon. Le mafieux Zhou Yuzu, les yeux écarquillés prononce alors un nom qui n’a pas dû vous laisser indifférent : « Pey-Jin » !

Il y a une connexion directe [avec BG&E 1], il dit clairement « Pey-Jin » qui est une sorte de divinité pour ce genre d’hybrides. C’est un moyen d’ajouter de la profondeur, de montrer à quel point le monde peut être profond. Même ces hybrides créés par les humains ont leur propre religion.

Comme BG&E 2 est une préquelle à BG&E 1, on veut ajouter beaucoup de détails au monde. Ces noms comme « Pey’j », est-ce que c’est un nom répandu, le nom d’une divinité ? Parfois dans certaines religions, on donne le nom d’une divinité à un garçon ou une fille. Alors tous ces détails sont là pour que les gens comprennent mieux l’univers de Beyond Good & Evil.



Après avoir trompé son interlocuteur avec sa statuette en toc, Knox s’échappe par une fenêtre au plafond du restaurant à l’aide de son gant mécanique et de son jet pack. Michel Ancel insiste une fois de plus sur cette scène, elle représente un élément important de gameplay du jeu :

C’est très important, c’est un principe de gameplay qu’on a dans le jeu. C’est le genre de mouvement dynamique que tu peux faire dans le jeu et c’est la façon dont tu peux t’extraire d’une situation dangereuse, puis tu sautes et tu utilises la verticalité de la ville.



Des bouts de verre tombent et entaillent le visage de Zhou Yuzu, l’homme-cochon est plus furieux que jamais ! Cette scène, qui pourrait sembler anodine, est pourtant le moyen de « renforcer la profondeur du monde » d’après le papa de Rayman. Les cicatrices, les marques de la vie sont autant d’éléments de design qui viennent nous révéler l’histoire des personnages.
Michel Ancel nous apprend également que dans ce monde, les hybrides ont été créés par les humains pour faire les tâches dangereuses que ces derniers ne voulaient plus faire. Ces esclaves sont aussi parfois obligés de participer à des combats organisés.



Dans la scène suivante, Knox arrive sur le toit et bondit sur la moto volante de Shani, un des membres de l’équipage. Ils ont l’habitude de faire les quatre cents coups ensemble et ce genre d’aventure périlleuse est la routine pour eux.



La ville de Ganesha que l’on voit dans le trailer est vraiment imprégnée par la religion. Les nombreux jardins couvrant les toits de la ville sont peuplés par des moines et ont pour but de donner un aspect plus spirituel à la ville. Michel Ancel précise d’ailleurs que si l’on y regarde de peu plus près, les enseignes lumineuses sur la partie supérieure de la ville ne sont consacrées qu’à la religion.

L’exaltante course-poursuite avec la police qui suit est à nouveau un miroir du gameplay qui sera proposé dans le jeu. En effet, l’aspect en ligne du titre est très important et vous pourrez conduire de nombreux véhicules ou en être simple passager.



Après cette échauffourée avec la police, Knox et Shani laissent une partie de ville en ruine. Michel Ancel précise qu’il sera possible de faire de même dans Beyond Good & Evil 2. Il précise que toute la ville n’est pas destructible, mais que certaines parties spécifiques le sont notamment les parties en verre.



Les deux compagnons approchent du vaisseau mère qui s’ouvre pour laisser entrer leur appareil. Ils sont alors accueillis en héros par tous les membres de l’équipage. Le créateur décrit plus précisément la scène :

C’est très très important. Dans BG&E 2, vous avez des vaisseaux de différentes tailles, en tant que joueur vous pouvez avoir un très très gros vaisseau et vous pouvez l’utiliser comme garage pour vos autres vaisseaux.

Vous avez aussi un équipage, [...] chaque membre de l’équipe a un rôle, un rôle très précis. Ici, on voulait montrer qu’ils sont très différents car certains sont des animaux, d’autres des humains. C’est un peu le message à la fin du trailer, c’est peu importe ta couleur de peau, ton origine, si tu es un hybride, quoi que tu sois, tu fais partie de la même équipe et tu partageras l’aventure. C’est un message vraiment important pour nous, c’est précisément le cœur de Beyond Good & Evil.



Dakini, la capitaine du Gada, rattrape au vol le disque que Knox lui envoie et l’insère dans l’ordinateur en forme de crâne. Il s’agit là d’une référence aux Mdisks du premier Beyond Good & Evil, Michel Ancel explique que malgré toute la technologie, les supports physiques contenant des données existent toujours. L’ordinateur qu’elle utilise est en réalité l’IA du vaisseau et à la manière de Secundo dans le premier jeu, il est capable de parler et d’interagir.



Le disque contient une carte holographique vers le système 4, la carte se matérialise et appelle directement à l’aventure : « c’est ce que doit être une bonne carte » explique Michel Ancel. D’après lui, elle doit donner envie de voyager dans cette direction. Mais l’aventure s’annonce très dangereuse :

D’autres l’ont fait avant, ils sont morts, des vaisseaux ont été détruits et si vous regardez à l’arrière-plan, il y a une planète qui va se faire détruire par ce champ magnétique très puissant. Je ne veux pas trop en dire, je ne veux rien spoiler du jeu.



Gros plan sur les yeux verts de Dakini, qui n’auront pas trompés les fans. Michel explique qu’il y a évidemment une connexion avec le premier BG&E mais qu’il ne veut pas gâcher la surprise concernant l’histoire et ne veut pas faire de raccourcis.



Le trailer se termine sur le vaisseau passant en vitesse lumière sur la musique envoûtante de Christophe Héral. L’idée derrière le trailer ? Montrer l’échelle du jeu, la vidéo débutait dans ce petit restaurant et se finit sur un vaisseau allant dans l’espace. Pour Michel Ancel cela exprime aussi que « BG&E 2 est de retour, de retour pour de bon, c’est là et le jeu va être énorme » !
 
Vos commentaires
Consulter le profil de cette personne
ayla1995
Message posté le 9 Juillet à 17h47
Citer ce message
Purée, je veux savoir ! Je veux jouer !

On en sait de plus en plus, c'est génial. L'histoire de la planète qui va se faire détruire ça me fait penser à ce que disait Hahn quand il parlait des DomZ qui avait vampirisé des dizaines de planète (peut-être pour retrouver celle qui appellent Shauni ?)

Il y a clairement quelque chose avec Dakini. Est-ce la mère adoptive de Jade dont elle aurai copiée l'apparence ? Est-ce Jade elle même, sous une autre forme, un autre nom, avec d'autre souvenir ?

Peut-être que Shauni renaît sous différentes formes, (Jade, Dakini...) et à plusieurs époques différentes aussi ?

Ca va être epic, je le sens !
Consulter le profil de cette personne
Pinky_Staff
Message posté le 9 Juillet à 21h04
Citer ce message
Yep Ayla il y a beaucoup de belles choses qui s'en viennent dans c'jeu! Les détails sont juteux et intéressants, ça fait du bien de revoir notre univers BGE!
Pas d'avatar pour cette personne
Snaik
Message posté le 9 Juillet à 22h50
Citer ce message
Parfois, j'aimerai faire un bisou à Michel. Ce jeu va révolutionner le monde vidéoludique.
Cette news est verrouillée, vous ne pouvez pas y poster.