Identifiant
Mot de passe
Mardi 16 Octobre
 
BG&E Myth sur Youtube
BG&E Myth sur Twitter
 
Rubrique "Le jeu"
Histoire
Personnages principaux
Ennemis
Darkroom, Code Internet & classement
Armes & véhicules
Galerie & Fan art
Solution
Presse
Acheter le jeu
Fiche technique
Téléchargements
Rubrique Hillys
Présentation
Ecosystème
Lieux
Mdisks
Services
Les Hillyens
Rubrique "Plus d'infos"
Anecdotes et détails amusants
Evolution des persos
Création du jeu
Beyond Good & Evil 2
Beyond good and evil : Le film
Michel Ancel
Rubrique Goodies
Musiques
Vidéos
Looker son pc
Jeux
Rubrique "Le site"
Chat
Forum
Nous contacter
Résumé du Space Monkey Report #1 + artworks !

Résumé du Space Monkey Report #1 + artworks !

News postée le par

C'est jeudi qu'a eu lieu le premier Space Monkey Report, ce stream autour de Beyond Good & Evil 2 avait pour but de d'informer les fans sur l'avancée du développement depuis l'annonce du jeu lors de l'E3 dernier.

Et en effet, le live a apporté son lot d'infos et de nouveautés, nous avons pu découvrir de nombreuses vidéos et de magnifiques artworks mais nous en avons aussi un appris un peu plus concernant l'histoire, la technologie et le gameplay du jeu.

Durant près d'une heure, l'équipe de BG&E 2 était littéralement sur le pont ! En effet, le studio avait été transformé en passerelle du "Gada" , le vaisseau-mère aperçu dans le trailer du jeu lors de l'E3.

Parmi l'équipage, le capitaine et directeur artisque Michel Ancel, Guillaume Brunier, senior producer, Gabrielle Shrager, narrative director et Kévin Erwin, community developer.


Space Monkey Program

« Participer, inspirer, jouer », ce sont les trois piliers sur lesquels repose le Space Monkey Program et l'équipe a souhaité revenir sur leur importance.

« Participer », « inspirer », c’est ce que font les développeurs depuis six mois en intégrant la communauté au processus de création, en partageant des idées avec les fans et en discutant des sujets et thématiques du jeu.

Pour Michel Ancel, cet aspect du programme est clé « c’est une sacré expérience pour nous, c’est la première fois que nous souhaitons avoir une connexion avec les fans, ceux qui aiment le jeu ».

"Jouer", la team souhaite véritablement mettre des "parties de jeu" entre les mains des joueurs le plus tôt possible afin que ceux-ci puissent tester et faire des retours sur l'expérience de jeu.


Kévin Erwin a profité du live pour dévoiler quelques statistiques concernant le programme. Alors que le premier BG&E avait trouvé difficilement son public, l'expérience SMP semble être déjà un succès puisque vous êtes déjà 80 000 Space Monkeys à travers le monde.

Les pays ayant la plus grande concentration de membres sont : les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Russie et l'Allemagne. Et pour info, le premier inscrit est un Français !

Un point a également été fait sur l'enquête que les développeurs avaient fait parvenir aux membres à la fin du mois de septembre. Le sondage portait sur le premier Beyond Good & Evil ainsi que sur vos attentes autour de BG&E 2 et du Space Monkey Program.

Concernant BG&E 1, les résultats de l'enquête révèlent que 50% des joueurs ont énormément apprécié le premier opus et l'ont fini plus de 2 fois. Parmi les aspects qui ont le plus marqués les fans du jeu : le monde, le lore, l'histoire et les personnages.


Easter Eggs et bébé Pey'j !


Le trailer de l'E3 était rempli de nombreux easter eggs et références à Beyond Good & Evil que l'équipe du jeu vous avait invités à découvrir.

Une vidéo a donc été diffusée pendant le live et révèle tous les secrets : du K-Bups à Haïlé Mammago, en passant par le Starkos, vous aviez déjà tout repéré et partagé sur nos forums, bravo !

Point intéressant de la vidéo, le petit cochon qui apparaît sur une affiche est appelé "Baby Pey'j", on peut donc espérer que l'oncle porcin de Jade fasse son retour dans Beyond Good & Evil 2" !


Liens et différences avec BG&E 1

Certains joueurs ont été surpris en découvrant la cinématique pré-calculée de Beyond Good and Evil 2, il est vrai que la nouvelle direction artistique tranche radicalement avec celle, plus stylisée, du jeu de 2003.

D'autres ont eu des difficultés à voir les liens qui unissent l'univers du premier jeu et du second. Michel Ancel tient à les rassurer et nous explique que nous en apprendrons plus sur les personnages de l'opus original :

La connexion entre les deux jeux est très importante.

Bien sûr, c'est le même monde, ce n'est plus aussi "cartoon" que le premier jeu.

Mais ce n'est pas très important, la technologie, tout évolue et parce qu'on voulait donner un sentiment d'immersion et de voyage, on voulait quelque chose de plus mature. Mais les personnages, l'histoire, la période sont vraiment les mêmes.

Vous reconnaîtrez beaucoup de choses, vous découvrirez le passé des personnages principaux que vous avez aimés dans Beyond Good & Evil 1 mais [...] ce n'est pas obligatoire d'avoir joué à Beyond Good & Evil 1, même si c'est encore très bon.

On voulait [...] re-raconter l'histoire, l'origine du monde, l'origine de ces personnages.



Construire un monde

C'est par l'intermédiaire d'un « Devs ask » sur bgegame.com que les développeurs vous avaient consultés sur la question suivante : « quel objet apporteriez-vous avec vous depuis la Terre ? »

Cette question peut sembler anodine mais elle a visiblement apporté une philosophie, une structure au développement du jeu :

C'est vraiment un pilier de comment on crée ce monde. Quand tu crées un énorme jeu space opéra, [...] un monde, tu as besoin d'une structure, tu as besoin d'une inspiration et tu as besoin de règles et c'est une règle clé cette idée de prendre un vieux souvenir, des objets importants, les traditions des gens, religions [...]. Cela crée un lien avec le futur.

On apprend ainsi que le design du Gada, qui avait été imaginé comme un classique vaisseau de science-fiction, a été influencé par cette philosophie :

La première ébauche du vaisseau spatial était plus dans le genre « métal, plastique, lumières », tu sais la chose que tu as dans beaucoup beaucoup de films de science-fiction. Mais rapidement avec cette petite idée de ramener quelque chose de ton passé, [de] tes ancêtres et cela a créé ce nouveau monde.

Le studio de Montpellier applique maintenant cette même technique pour imaginer et construire la ville de Ganesha.


Marier liberté et narration

Le second « Devs ask » vous interrogeait sur le genre de pirate que vous seriez dans le Système 3 et d'après les résultats, certains se rêveraient en chasseur des trésors, d'autres se verraient « respectés et craints » ou encore « ni bon ni méchant ».

Mais ce qui ressort de l'enquête, c'est que les Space Monkey ont envie de liberté et de « découverte de l'inconnu ».

Justement, Michel Ancel souhaite proposer une liberté totale et cela a amené à des inquiétudes chez les fans concernant la narration, certains pensant qu'il s'agirait de quelque chose de généré automatiquement. Il n'en est rien et le game designer tient à les rassurer :

Les gens parfois avaient peur [...] vous aviez peur de ne pas retrouver ce sentiment de vivre une histoire, une histoire forte car peut être s'il y a trop de liberté alors c'est le chaos et vous n'avez pas d'histoire.

Et c'est notre boulot, avec vous, avec vos commentaires, de créer un jeu où vous avez une histoire avec des personnages forts, du voyage, de l'aventure, des endroits uniques, pas des trucs générés, pas de choses procédurales mais de vrais endroits avec une histoire et des personnages.


Donc ce sera des choses que les gens vont partager, mais la façon dont ils vont naviguer à travers ce monde, à travers cette histoire, peut changer et peut être différente selon vos choix.

Pas seulement vos choix mais [...] le type d'équipage que vous aurez, le genre d'action que vous aurez dans le monde.
[...]
Donc c'est un mélange entre une véritable histoire que vous pourriez avoir dans beaucoup de jeux d'aventure et [de] [...] comment vous évoluez dans le jeu.



Artworks et échanges

De nombreux et magnifiques artworks ont été dévoilés durant le live, ils ont été inspirés par les suggestions des Spaces Monkeys et sont nés des échanges avec le studio.

Vous aviez exprimé votre envie de découvrir des civilisations disparues comme les sumériens, des tribus nomades, de mystérieux temples perdus, des repaires de pirates ou de faire de l'exploration sous-marine. Même si toutes ces idées ne termineront pas forcément dans le jeu, les artistes d'Ubi Montpellier ont donc donné vie à vos suggestions :





Modifications ADN : des possibilités infinies !


Pour peupler les planètes du jeu, l'équipe de Montpellier vient de réaliser une performance technique explique Michel Ancel puisqu'elle a développé un outil utilisant des « morceaux d'ADN » qui permet de générer une infinité d'hybrides.

L'univers de Beyond Good & Evil est peuplé de créatures hybrides créées par les humains dans l'unique but de les asservir. Ces derniers ont procédé à des modifications ADN pour concevoir les esclaves parfaits.

La vidéo dévoilée montre le fonctionnement de cet outil, il est en effet possible de mélanger des « morceaux d'ADN » de plusieurs espèces afin de créer un nombre infini de créatures uniques. Il semble très simple d'après la vidéo de transformer une créature en une autre, de choisir son poids ou encore sa musculature, Michel Ancel commente :

Ce que vous venez de voir est très important pour nous, c'est un gros, gros accomplissement pour l'équipe. Un des gros challenge que l'on a, c'est de créer un monde avec beaucoup beaucoup beaucoup de personnages, mais pas juste un humain avec un chapeau rouge et des chaussures roses ou quelque chose comme ça. Le but c'est de créer des personnages vraiment, vraiment différents.

Mais plus que tout, vous voyez le système ici, ce n'est pas simplement pour mélanger homme/femme, muscles, [...] cela mélange aussi les espèces, ce qui est unique. C'est quelque chose de nouveau cette possibilité de transformer, de modifier avec des morceaux d'ADN qui créé des personnages uniques.

Le créateur de BG&E n'écarte pas la possibilité de laisser le joueur utiliser cet outil pour créer son propre héros. Un autre aspect intéressant, c'est que l'outil permet de pousser la narration plus loin et ouvre de nouvelles possibilités narratives :

C'est très émouvant pour nous car maintenant quand on travaille sur un personnage ou un concept art, ou une vidéo pour le jeu, on pense aux origines : qui sont ses parents ? D'où vient-il ? Et ça crée un personnage unique, une voix unique, une histoire unique et c'est très très intéressant.

Alors c'est bien sûr pour créer tous les personnages du jeu, ça pourrait être utilisé pour la création du personnage du joueur, c'est toujours en discussion. Mais on voulait partager avec vous, le fait que c'est vrai, c'est une véritable technologie que je n'ai jamais vu moi-même dans n'importe quel jeu, même dans l'industrie du cinéma, je ne suis pas sûr qu'ils utilisent un outil aussi puissant.

Ce système permet aussi au studio de générer les parents et grands-parents des personnages du jeu, Michel Ancel explique que cela crée des opportunités pour raconter d'autres histoires :

Knox, vous le rencontrez dans le jeu, une chose qui peut se passer [...] c'est qu'à un moment il est de mauvaise humeur, les choses ne vont pas bien et vous découvrez que ses parents, grands-parents sont morts et vous devez aller sur sa planète.

Il y a cette connexion grâce à ce système d'ADN, on peut avoir les parents et les grands-parents du personnage, ce ne sont pas juste des personnages [..] avec ce qu'ils sont aujourd'hui mais aussi ce qu'ils ont été, d'où ils viennent.
[...]
Vous allez voyager dans le monde, découvrir son village et vivre l'histoire grâce à ce système qui est vraiment basé sur des composants ADN qui connectent les générations et les lieux. Ça nous permet de construire des histoires [...].



Vaisseaux, jeu en ligne et hors-ligne !


Jeu de pirates de l'espace oblige, une partie importante de la présentation était consacrée aux vaisseaux spatiaux !

Une vidéo diffusée lors du live nous a permis de découvrir les différents types de vaisseaux que vous pourrez entreposer dans le "Gada" (votre énorme vaisseau-mère et votre chez-vous) : navire de reconnaissance, cargo de marchandise, tuk-tuk, petit Fighter.

Il sera possible de réaliser de multiples combinaisons proposées par le jeu pour créer un vaisseau à votre image. Des peintures jusqu'à votre drapeau de pirate, il sera possible de personnaliser totalement vos vaisseaux !

Mais les modifications ne seront pas que cosmétiques, en jouant avec les variations vous pourrez changer les caractéristiques de l'appareil et cela aura un impact sur le gameplay. Changer la forme du vaisseau pourra, par exemple, modifier sa rapidité, sa résistance à l'air ou encore sa manœuvrabilité.


Il faudra choisir avec précaution le vaisseau que vous utiliserez car chaque véhicule a évidemment ses spécificités. Par exemple, Guillaume Brunier explique que si vous souhaitez vous infiltrer dans la ville, il serait préférable de choisir le tuk-tuk au vaisseau-mère, car bien que très lent, celui-ci ne fait aucun bruit.

Lorsque vous jouerez en ligne, les vaisseaux pourront se suivre automatiquement en flotte pour pouvoir discuter par exemple. Un des quatre joueurs dirigera alors l'escadrille et les autres pourront profiter et observer ce qu'il se passe autour.

Même si depuis le salon de Los Angeles, Michel Ancel met en avant les possibilités du multijoueur, il tient à rappeler que l'on pourra vivre l'aventure en solo si on le souhaite :

C'est très important de dire que l'on peut jouer hors-ligne si vous le voulez, vous aurez [...] ce sentiment de vivre une histoire avec des personnages, des lieux et tout.

C'est le truc de base mais on veut inviter les gens à jouer avec leurs amis en plus de cela :

"Je pourrais aller dans ce cimetière de vaisseaux qui est une partie très difficile du jeu et je pourrais inviter un ami à aller là-bas [...], je partagerai les coordonnées [...] spatiales, on se retrouverait dans ce cimetière géant et on aurait une session de jeu."
[...]
Mais si je veux jouer seul, ma propre aventure, [je peux]. Donc vous pouvez jouer dans le style BG&E 1 ou vous pouvez avoir un autre type d'expérience. On ne veut pas créer de barrière, on ne veut pas forcer les gens à jouer en ligne, on les invite juste à essayer ça, [...] c'est tellement fun !



Objectif principal : construire la ville !

Guillaume Brunier nous apprend que l'objectif principal actuellement pour Ubisoft Montpellier est de créer la ville de Ganesha. On avait découvert cette ville d'inspiration indienne qui grouillait de vie dans le trailer de l'E3 mais il faut maintenant transformer la vision en réalité.

Et la tâche s'annonce difficile, il faut rappeler que Michel Ancel souhaite proposer une liberté totale et veut répliquer le sentiment d'immensité de la cinématique de l'E3 :

Vous avez vu le trailer, il y a un petit bar, un personnage chinois, le gars de la mafia qui échange des trucs comme une carte au trésor, toutes ces choses se passent dans cette ville gigantesque.

Le truc très important, c'est que vous pouvez jouer depuis ce bar, en sortir, aller dans votre tuk-tuk, sauter dans un vaisseau plus gros de manière transparente. C'est la technologie derrière le jeu, il n'y a pas de chargement, par de transitions. [...] De ce petit endroit, [où] vous prenez une tasse de thé jusqu'à naviguer dans l'espace avec votre vaisseau-mère géant.

Point important, le créateur précise que la ville n'est pas créée de façon procédurale contrairement à d'autres titres comme No Man Sky.


Q&A : Trilogie, le côté sombre de Jade, K-Bups et anecdote !

Michel Ancel a-t-il toujours voulu faire de Beyond Good & Evil 2 une préquelle ? C'est la première question posée lors de la session de questions/réponses en fin de live, le papa de Rayman répond :

Non ! (il rit) Non bien sûr, la première idée avec Beyond Good & Evil, c'était de faire trois jeux, une trilogie. Mais quand on a commencé à penser au prochain jeu, on s'est dit que le monde de BG&E était si grand, si dense, que ça serait une honte de ne pas en parler, de parler des origines, d'où les hybrides viennent-ils ? Qu'est-ce que le Système 4 ? [Quelle est] cette planète ?

Qui est Jade ? Jade pour ceux qui connaissent Beyond Good & Evil, elle est très très mystérieuse, elle a un côté sombre. On voulait aller plus en profondeur avec toutes ces choses. Il y a des pirates dans Beyond Good & Evil 1, ils sont très mystérieux alors maintenant on va développer tous ces personnages, cette histoire.

Et nous continuerons de traverser les épisodes et l'histoire de ce monde, mais avant on voulait revenir aux racines.

Un autre internaute souhaitait savoir si l'on retrouverait une IA dans cette préquelle à la manière de Secundo dans le premier Beyond Good & Evil. Dans cet opus, Michel Ancel ne souhaite pas imposer de personnage au joueur, il préfère qu'il les découvre dans le monde par lui-même et qu'il choisisse de les prendre ou non dans son équipage selon ses affinités. De plus, le Montpelliérain précise que cette suite s'écarte un peu du « digital » pour revenir vers quelque chose de plus « biologique » ce qui explique l'absence de ce genre d'intelligence artificielle.

Est-ce qu'il y aura plus qu'un parfum pour les K-Bups dans Beyond Good & Evil 2 ? La question a été posée durant le stream et on touche visiblement à un sujet sensible ici puisque Michel Ancel est ferme et définitif sur le sujet :

Jamais ! [...] Les K-Bups, il y a un seul goût et je ne veux rien ajouter à ce sujet !

Enfin, un internaute les a interrogé sur un éventuel retour de la chanson emblématique du Garage Mammago. Michel Ancel en profite pour raconter l'origine de cette musique composée par Christophe Héral :

Il a fait cette chanson avec son frère qui est batteur. Et je me rappelle que quand on a fait cette chanson avec le gars [NDLR: Martial Le Minoux] qui enregistrait les voix pour les Mammago, durant les sessions d'enregistrement, il a commencé à chanter ! Et on a dit : « Oui ! On enregistre cette chanson ! » [...] Puis on a fait la musique basée sur cette impro, c'était vraiment marrant !



Conclusion

Même si l'équipe du jeu a presque triplé depuis l'E3, Beyond Good & Evil 2 est encore loin d'être terminé mais les éléments révélés par Ubisoft Montpellier lors de ce stream sont vraiment prometteurs. Que ce soit du côté technique, artistique ou encore narratif, l'équipe du jeu semble vraiment vouloir pousser les limites.

Ce Space Monkey Report a parfaitement remplit son rôle et nous a permis de mesurer les avancées du studio depuis la présentation du jeu en juin dernier. On espère que l'initiative sera renouvelée bientôt et qu'elle sera suivie de nombreuses autres !

 
Vos commentaires
Consulter le profil de cette personne
Jet-Boots
Message posté le 9 Décembre 2017 à 13h16
Citer ce message
Sérieusement, ils utilisent leur dieu pour faire de la pub :lol: ?



Ils sont fous ces Hillyens :D ! Ah non, c'est pas Hillys ... Je crois qu'on n'a pas d'information sur le nom de la planète, si ?
Consulter le profil de cette personne
Ourbahitsmetheud
Message posté le 9 Décembre 2017 à 13h23
Citer ce message
Ah j'avais pas vu ça comme ça.



C'est vrai que quand on y pense...



Il doit bien y avoir des pubs avec Jésus, non ?
Consulter le profil de cette personne
ayla1995
Message posté le 10 Décembre 2017 à 10h18
Citer ce message
Consulter le profil de cette personne
Ourbahitsmetheud
Message posté le 14 Décembre 2017 à 13h41
Citer ce message
Putain, un monde sous-marin ! J'attends ça avec impatience...
Consulter le profil de cette personne
ayla1995
Message posté le 14 Décembre 2017 à 14h46
Citer ce message
Donc en fait, c'est bien Pey'j, et ya un Dai-jo ! Il vient peut-être de là ce baton qu'il lui lance au début du jeu. Même si il dit je crois l'avoir fabriqué, il l'a peut-être juste bidouillé.
Consulter le profil de cette personne
Nimitz
Message posté le 17 Décembre 2017 à 14h54
Citer ce message

Ourbahitsmetheud post_id=45048 time=1513255307 user_id=283 a écrit :

Putain, un monde sous-marin ! J'attends ça avec impatience...



Ils ont bien dit que ça reste des pistes et que ça ne terminera pas nécessairement dans le jeu. Mais ça serait bien, ça promettait tellement avec les artworks et le monde du premier BG&E.
Consulter le profil de cette personne
Ourbahitsmetheud
Message posté le 18 Décembre 2017 à 12h01
Citer ce message
Super résumé, Nimitz ! Chapeau !



Mais ça doit te prendre du temps, dis-moi !?
Consulter le profil de cette personne
Nimitz
Message posté le 19 Décembre 2017 à 09h33
Citer ce message
Oui ça prend bien trop de temps Ourbie :p
Consulter le profil de cette personne
Ourbahitsmetheud
Message posté le 19 Décembre 2017 à 13h50
Citer ce message
Et c'est pour cela qu'on ne te remerciera jamais assez.
Consulter le profil de cette personne
Belgarathmaster
Message posté le 20 Décembre 2017 à 14h02
Citer ce message
Merci pour la trad Nimitz, mon anglais basique ne pas pas permis de tout comprendre lors du live ^^ J'ai vraiment hâte, ça vais être épique. Je me demande comment les I.A vont être implantées... Si elles auront une réelle utilité dans l'équipage... Vive nous les gens! On a su être patient et on a bien fait de continuer à y croire ;-)
  Pages : 1 2


Pour poster, vous devez vous identifier en haut du site ou vous inscrire.