Identifiant
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe
S'inscrire
S'inscrire
 
BG&E Myth sur Youtube
BG&E Myth sur Twitter
Retour au site Retour à l'index du forum



Poster un nouveau sujet    RĂ©pondre au sujet  
Sujet précédent | Sujet suivant
Auteur Message
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 25 janvier 2008 Ă  04:13 RĂ©pondre en citant le message
Ah d'accord j'avais mal compris! Oué, la suite s'en vient, j'aime ça vous faire patienter! :lol: Mais pas trop quand même je reste raisonnable :)

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique
Revenir en haut
 
Jadness
Reporter
Reporter
Avatar du membre

Inscrit le 10 nov. 2007
Messages : 201
Localisation : Dans tes pires cauchemards!
MessagePosté le 25 janvier 2008 Ă  19:57 RĂ©pondre en citant le message
Bravo elle est géniale :D J'ai hâte de lire la suite :content:

_________________
>>>>> Rejoignez le monde d'Harry Potter! <<<<<
Revenir en haut
 
Fran
Reporter
Reporter
Avatar du membre

Inscrit le 30 oct. 2007
Messages : 169
MessagePosté le 25 janvier 2008 Ă  22:31 RĂ©pondre en citant le message
hello Jadness... Welcome!

_________________
28 May 2008 - 2:29 most beautiful minutes
20:16 -JĂłga


Beyond Good & Evil is what most says about us, about us all. For this everyone should love it, should never forget it. Beyond Good & Evil is formed by everyone of us.
'love it
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 26 janvier 2008 Ă  03:07 RĂ©pondre en citant le message
Merci Jadness! C'est toujours encourageant de voir qu'on ne s'est pas donné tant de mal pour rien :) Si au moins ça divertit quelqu'un c'est ça de gagné.


EDIT : Voici le chapitre 8, puisque ça fait un moment et que la suite est prête.


Chapitre 8



À un kilomètre de la base Alpha, Jade éteignit les phares de l’hovercraft. Malgré la vision réduite et les risques accrus, cela allait leur permettre d’atteindre l’île sans se faire repérer.

« Ralentissez, maintenant, mademoiselle Jade. Ces moteurs sont bruyants, et les vagues que l’on fait pourraient alerter les gardes. Ils ont sûrement des gardiens de sécurité pour surveiller l’activité maritime et aérienne aux alentours. », dit Double H.

Lentement, Jade fit le tour de l’île d’une bonne distance, tentant de trouver le meilleur endroit pour accoster. Tout en examinant la bâtisse, le terrain et la position des gardes avec son zoom, elle profita de l’occasion pour fournir quelques photos à IRIS. L’édifice ressemblait à une forteresse : quatre hauts murs en pierre d’une épaisseur plus que suffisante, une tour dans chacun des coins et une grande au centre. Une seule porte donnait accès à l’intérieur de cette baraque occupant toute la superficie de l’île.

Jade choisit d’entrer par un endroit défendu, sachant d’avance qu’elle ne pourrait pas utiliser l’entrée principale. Elle observa deux gardes faisant leur ronde d’un bout à l’autre, du centre du mur jusqu’au coin. Lorsque ceux-ci partirent du centre, Jade commença à s’approcher du mur furtivement et arriva à son pied juste comme les gardes commençaient à revenir. Ils ne virent pas l’hovercraft, vu leur hauteur sur le balcon.

Après avoir détaché la porte, Double H bricola un grappin avec quelques pièces de métal trouvées au fond du vaisseau et l’attacha à la corde. Maniant celle-ci habilement, il lança son grappin autour d’une dent de pierre dans le haut du mur dès que les gardes eurent tourné le dos et furent suffisamment loin pour ne pas être alertés par le bruit. Jade monta la première, s’assura que les gardes ne regardaient pas dans sa direction, monta sur la palissade, plaça ses bras en T et tira un Gyrodisk dans le dos des deux gardes, éliminant ainsi le danger immédiat. Elle regarda autour et fit signe à Hub de monter à son tour.

« Bien joué, mademoiselle Jade! Nous voici à l’intérieur! », s’exclama-t-il.

« Chut! Moins fort! Regarde attentivement et surtout, reste accroupi. J’ai déjà repéré plusieurs gardes. Tu vois, il y en a trois en bas parmi les caisses, au moins un par tour et deux vis-à-vis le hangar là-bas. Encore heureux que celui ou ceux qui sont dans la grande tour ne regardent pas par ici. En plus, ils sont probablement munis d’un fusil sniper. Il faudra être très prudents maintenant. », avertit Jade.

Double H roula sa corde autour de son Ă©paule.

« Bon, à présent, il faut trouver un moyen de descendre jusqu’au hangar des vaisseaux. On trouvera bien l’endroit où ils cachent les clés. Quoique… il serait préférable d’éliminer d’abord toute surveillance venant d’en haut. Tout en étant là, je vais désactiver les caméras, puis pirater le système pour changer les codes. », continua Jade.

« Excellente idée, mais pour monter, il faudra bien atteindre la grande tour, et le chemin pour s’y rendre est bien gardé. », mentionna Hub.

À ce moment précis, il aperçut une lumière verte avancer dans leur direction. Il s’agissait d’un garde sur le côté adjacent de la forteresse qui venait faire sa ronde. Cette lumière intégrée au casque des gardes pour les aider à voir allait permettre à nos deux héros de les repérer plus facilement. Double H fit signe à la jeune femme de l’abattre avec un Gyrodisk puissant, même si le garde était presque face à eux.

Aussitôt dit, aussitôt fait : Jade élimina ce garde silencieusement et fit de même avec son collègue qui marchait parallèlement de l’autre côté. Les deux autres gardes marchant sur les côtés adjacents, s’étonnant de ne pas rencontrer leur partenaire au centre du mur, poursuivirent leur chemin en direction de la reporter et de Double H, lumière mauve allumée. Ayant prévu le coup, Jade attendit qu’ils soient suffisamment près et leur réserva le même sort. Les deux gardes du mur opposé tombèrent dans le même piège : nos héros avaient maintenant accès à la passerelle qui mène à la grande tour.

« Tu crois que je devrais emprunter une de ces armures? »

« Mademoiselle Jade, regardez-vous! Vous êtes bien trop petite pour porter ça! Même moi, je me sentirais trop libre dans une armure Alpha. Il faut être un sacré colosse, croyez-moi! »

Ils rampèrent jusqu’à la tour sur le pont de pierre pour ne pas être vus par les gardes en bas.

« Je vous laisse monter seule, mademoiselle Jade. Je ferai le guet. »

La jeune femme entra donc dans la cage d’ascenseur. Sur le sol, il y avait plusieurs caisses de papier probablement destiné aux imprimantes et aux télécopieurs dans le local informatique du haut. Elle les plaça de façon à pouvoir se cacher derrière celles-ci au besoin. Comme de raison, elle entendit des gardes parler et se cacha du mieux qu’elle put parmi les boîtes, avant même que son compagnon ait pu l’avertir du danger. De son côté, HH se tapit dans un petit bureau au pied de l’ascenseur, cependant il s’agissait d’une pièce à grandes vitres sur les deux murs extérieurs, et il ne pouvait pas se placer pour tirer sur les gardes sans être vu.

Jade écarta deux boîtes pour voir ce qui se passait devant, et ce qu’elle craignait arriva : un garde monta dans l’ascenseur et se plaça à sa gauche, puis un second se plaça à sa droite. La jeune femme fut soulagée de ne pas avoir été surprise là où elle n’était pas sensée se trouver et attendait que l’un des gardes active l’ascenseur. Au bout d’une vingtaine de secondes, un troisième garde entra, l’activa et se dirigea vers l’arrière, c'est-à-dire là où Jade était cachée. Celui-ci l’aperçut, mais fit semblant de rien. La reporter, prête à bondir, se posait réellement des questions. Pourquoi un garde au courant de toute l’histoire, dans l’ascenseur menant à l’endroit le mieux protégé et le plus top secret d’Hillys, marteau à la main, n’abattrait pas celle qui les a dénoncés?

La réponse ne se fit pas attendre. Jade éternua à cause de la poussière sur le sol. Les deux gardes sur les côtés se précipitèrent sur elle, mais celui placé derrière leur donna un violent coup de marteau pour les faire tomber, puis déconnecta les bonbonnes d’oxygène de ceux-ci. Jade se releva, mais elle demeurait tout aussi confuse.

« Ne craignez rien mademoiselle, je suis votre allié. Je travaille pour IRIS. Hahn vous a sans doute parlé de quelques groupes d’agents partis en quête d’armures Alpha dans les entrepôts. Je fais partie d’un de ces groupes. Nous sommes arrivés au repaire juste après votre départ et sommes venus ici en vitesse dès que nous avons su où vous étiez. Au fait, je m’appelle Bernard. »

« Enchantée, Bernard. Si ça ne vous ennuie pas, on pourrait se tutoyer? »

« Bien sûr, Jade, répondit-il avant d’enlever son casque. Plusieurs autres agents déguisés viennent également de s’infiltrer dans la base et deux autres groupes viendront nous rejoindre tout à l’heure. Avec l’aide de Nino, nous interceptons des vaisseaux Alpha et remplaçons les vrais gardes par des agents. Ensuite, on se fait passer pour de simples gardes rentrant à la forteresse après avoir effectué les recherches demandées et éliminé la jeune fille. Je suis au courant pour le coup de la bombe sur l’hovercraft, tout le monde te croit morte, mais après tout, ces gardes s’en venaient ici de toute manière, donc autant leur laisser croire à la réussite de cette opération. »

« Très bonne stratégie. En tout cas je te remercie du fond du cœur, tu viens de me sauver la vie! », dit Jade.

« Y’a pas de quoi! Je vais même pouvoir te débarrasser du ou des gardes lorsque nous arriverons en haut. Vas te cacher derrière les caisses, on est presque arrivés. », conclut Bernard avant de remettre son casque.

La porte de l’ascenseur s’ouvrit enfin. L’agent déguisé sortit et fut aussitôt accueilli par un garde.

« Bonjour, MX-18. Que faites-vous ici? », demanda ce dernier.

« Livraison de papier pour les imprimantes, tel que demandé. », dit-il.

« C’est TX-40 qui devait venir me porter cela. Enfin, quelle importance. Il était temps que ça arrive, il n’y en a presque plus. Avez-vous cinq minutes pour m’aider à les décharger? »

« Bien sûr. », dit Bernard juste avant de lui donner un coup de marteau dans la bonbonne dès qu’il put se placer derrière lui.

Le bruit de la carcasse métallique s’effondrant sur le sol alerta le garde au fusil sniper qui était à son poste dans la pièce juste devant. Jade, qui était mieux placée que Bernard, lui tira deux Gyrodisk en pleine face, si vite qu’il n’eut pas le temps de savoir d’où ça venait.

« Bien joué, et merci! Je crois que la voie est libre maintenant. Nous avons accès à l’ordinateur central et… à un fusil sniper! », s’exclama Bernard. « Ah oui, un dernier détail : on s’est donné une marche à suivre pour se faciliter la vie. Tous les agents d’IRIS déguisés tiendront leur marteau la main gauche au bout du manche. Bien sûr, il y a des vrais gardes gauchers, donc restez tout de même prudente. »

« Bien compris! Maintenant, voilà ce qu’on va faire : je vais pirater le système avec Secundo pour désactiver les caméras et changer les codes des vaisseaux. Et toi, tu neutralises les quatre tours en bas avec ton sniper et tu t’assures que personne ne peut atteindre l’ascenseur. En même temps, ça va assurer la sécurité de mon compagnon qui se cache quelque part au pied de la tour. », dit Jade.

« Okay! »

Pendant ce temps, Double H s’était mis à l’aise dans le petit bureau. Après avoir prudemment observé à l’extérieur, il conclut qu’il n’y avait aucun danger. Tout en restant sur ses gardes, il força les serrures des classeurs et commença à fouiller dedans. Il n’en crut pas ses yeux lorsqu’il trouva des documents concernant le passé de Jade : une fiche avec ses informations personnelles, des photos de sa jeunesse avec ses parents et amis DomZ, des textes expliquant la mission qu’elle devait accomplir sur Hillys sous une forme humaine, des dessins qu’elle avait faits sur lesquels on pouvait reconnaître une maison bâtie par les DomZ et des paysages qui n’avaient pas l’air naturels comme sur la planète, etc. Il trouva une chemise vide au fond du tiroir et rassembla tous ces documents dedans, évidemment dans le but de les montrer à Jade dès son retour.

La reporter redescendit enfin de la grande tour après avoir modifié les paramètres de l’ordinateur en sa faveur. Après avoir fait sa présentation à HH, Bernard choisit de la laisser avec son camarade pour aller faire un peu de ménage dans la forteresse, pour mettre toutes les chances de leur côté. Avant de s’éloigner, il expliqua à Hub la stratégie pour différencier les vrais gardes et les alliés.

« Mademoiselle Jade, j’ai fouillé les classeurs dans le petit bureau où j’étais caché et j’ai trouvé des documents que vous devez absolument voir, et tout de suite! Le sceau des Sections Alpha prouve leur authenticité. », continua HH.

« Ça alors! Mais c’est moi sur la photo!? »

Ses yeux brillaient déjà d’un vert extrêmement vif, puis elle commença à lire les autres documents. Ceux-ci parlaient de son enfance, de ses parents DomZ, de certains événements de son passé. Des nouvelles images défilaient maintenant devant ses yeux et établissaient des liens avec les précédentes. Elle revoyait maintenant certaines choses intégralement comme des souvenirs d’hier. Double H attrapa Jade, qui passa près de s’évanouir. Celui-ci la prit par les épaules et la secoua, tentant en vain de la sortir de cet état incertain qui le faisait paniquer.

Soudain, Pey’j entra dans la pièce.

« Alors comme ça, ma petite nièce a tout appris… »

« Pey’j!? », s’étonna Hub.

« Elle n’est plus en sécurité avec toi désormais, continua-t-il de sa voix menaçante. Pousse-toi, c’est avec moi qu’elle repart! »

« M’enfin Pey’j, ressaisis-toi! C’est moi, Double H! Je suis ton allié! »

« J’appartiens au camp des DomZ, au même titre que ma nièce. RENDS-LA MOI! », insista le porc.

« Ton esprit est complètement contrôlé par les DomZ, tu ne raisonnes plus! Tu es hillyen, Pey’j! », répondit HH, en essayant d’anticiper la réaction de son interlocuteur.

« Tu ne me laisses pas le choix, boîte de conserve! Je la reprendrai par la force! »

Très fâché, Pey’j chargea vers Double H en hurlant. Celui-ci fit un pas de côté mais laissa son pied gauche dans la trajectoire du porc. Ce dernier trébucha et fonça tête première dans le mur de brique au fond du bureau. Hub profita de son inconscience pour lui administrer une dose de l’antidote de Lugix. Quelques secondes plus tard, Jade se réveilla enfin. Elle ne fut pas surprise de voir son oncle au fond de la pièce, ayant tout vu dans son état de rêve éveillé.

« Pauvre Pey’j. On va malheureusement devoir le laisser ici. Nous avons une mission à accomplir et elle est loin d’être terminée. Direction le hangar! », décida-t-elle.

La pluie commençait à cesser mais le vent continuait de souffler très fort. Les vêtements détrempés de Jade lui donnaient froid. Double H, en revanche, avait droit à la protection du vent que lui procurait son armure, mais le confort n’était pas au rendez-vous. Ils empruntèrent l’ascenseur pour descendre à l’intérieur de la bâtisse. Les deux occupants se placèrent contre le bout du mur de chaque côté de la porte, de façon à ne pas être vus lorsque celle-ci allait s’ouvrir une fois en bas.

Jade observa les gardes qui patrouillaient autour de l’ascenseur. Heureusement, ils avaient tous été remplacés par des agents d’IRIS. Elle sortit silencieusement, suivie de son compagnon. L’un des agents s’arrêta pour lui dire d’être très prudente car ils n’étaient pas encore assez nombreux pour être en mesure de remplacer les gardiens du hangar. Il lui donna aussi un code d’accès qu’il avait réussi à obtenir.

« Je vais prendre l’autre couloir et attirer l’attention du garde près de la porte. Pendant ce temps, tu prends ce couloir et, en passant dans son dos, tu entres dans le hangar avec mon code. Une fois à l’intérieur, fais attention. Je n’ai pas eu la chance d’observer la trajectoire des gardes, mais tu devrais trouver toutes les clés sur des crochets au mur dans la pièce opposée à l’entrée. », dit l’agent.

« D’accord, allons-y! », répondit la jeune femme.

Elle s’approcha lentement et silencieusement du carrefour indiqué par l’agent d’IRIS et attendit de l’entendre parler avec le garde. Ce dernier s’approcha de l’agent, ce qui permit à Jade d’atteindre la porte. Catastrophe! Le code ne fonctionne pas! Elle s’approcha du garde et dévissa sans bruit la valve de la bonbonne. Au bout d’un moment, il tomba vers le sol mais l’agent fut assez rapide pour l’attraper, évitant tout un vacarme qui aurait pu alerter les autres.

« Le code n’a pas fonctionné? »

« Le code n’a pas fonctionné. Secundo est sur l’affaire, on devrait pouvoir entrer dans moins de trente secondes. », dit Jade.

« D’accord. Je resterai ici pour faire le guet. Bonne chance! »

« Si ça ne vous ennuie pas, mademoiselle Jade, je resterai aussi. Vous serez plus à votre aise seule. », conclut Double H.

La reporter entra finalement dans le hangar. Une lueur verte approchait, ainsi elle dut trouver une cachette rapidement. L’atelier de mécanique se trouvait à quelques pas sur sa gauche. Elle y entra prudemment et se cacha près du cadre de porte de façon à pouvoir observer dans la pièce principale sans être vue. Les gardes patrouillaient la pièce de façon circulaire et, étant donné que chacun avait une façon bien à lui de marcher ou de se traîner les pieds, Jade put dénombrer sept gardes dont deux tenaient leur marteau de la main gauche. Vu l’avertissement de l’agent avec lequel elle avait parlé plus tôt, il était risqué de prendre ceux-ci pour des amis. Il pouvait s’agir de deux gauchers, ou encore d’un gaucher et d’un allié. Bien qu’elle fut suffisamment armée pour se défendre si elle était vue par un ennemi, Jade avait peur de se lancer dans le cercle. Elle sortit finalement de sa cachette pour aller se placer juste derrière un vrai garde et devant un gaucher. Celui-ci ne l’attaqua pas, mais lui envoya la main comme elle se retournait pour regarder, à l’insu du troisième garde qui n’avait pas encore tourné le coin. C’était sans doute Bernard.

La jeune femme atteignit finalement la pièce où les clés étaient accrochées. Secundo les digitalisa toutes, ainsi qu’une perle d’Aramis qu’ils trouvèrent dans une boîte sous le bureau. Ayant atteint ses objectifs principaux, Jade entreprit de retourner auprès de ses deux alliés en utilisant la même tactique. Cependant, ses oreilles et ses yeux la trompèrent puisqu’elle sortit entre un vrai garde et l’autre garde gaucher qu’elle croyait être son allié.

« Alerte! Alerte! », hurla ce garde.

Jade fut rapidement retenue par le garde qu’elle suivait de près, n’ayant pas eu le temps de sortir son Daï-Jo ou de lancer un Gyrodisk. Bernard courut en sa direction, puis la libéra en neutralisant les autres gardes autour ainsi que celui qui la tenait. Toutefois, l’alarme était déclenchée et les opérations silencieuses n’avaient maintenant plus leur place. Tous les gardes passèrent en mode « chasse à l’intrus ».

Jade quitta le hangar en courant et se mit à explorer la structure entière en évitant les gardes et en éliminant ceux qui lui barraient la route avec des Gyrodisk. Fatiguée de courir, elle s’arrêta un moment après avoir rencontré deux gardes alliés qui la protégèrent pendant une minute, puis elle repartit de plus belle. Tous les gardes étaient très confus de voir des leurs s’en prendre à eux. Ce fut bientôt une véritable mêlée où la plupart se demandaient qui était leur ennemi. Au bout de cinq minutes, la reporter dénicha l’endroit où les nouveaux prisonniers étaient retenus. C’était un hall avec plusieurs grandes cellules tout autour et une sorte de petite cafétéria aux murs vitrés au centre de la pièce, sur une plate-forme surélevée, là où les gardes en charge des prisonniers s’installaient pour une bonne partie de la journée. À l’intérieur, Jade remarqua qu’un petit ordinateur était installé et en déduisit qu’il devait probablement servir à contrôler les serrures électroniques des cellules.

Elle se donna un élan et réussit à atteindre le dessus de la structure en s’agrippant d’abord sur la machine à boissons fraîches juste devant. Elle commença aussitôt à tirer des Gyrodisk sur tous les droitiers qui arrivaient. Pendant ce temps, Secundo descendit et s’installa à l’ordinateur. Au bout d’une minute, d’innombrables gardes étaient arrivés dans le hall et se battaient contre eux-mêmes. Secundo ouvrit la première cellule et les Hillyens emprisonnés en sortirent, protégés par des agents déguisés, puis guidés vers un endroit plus sûr. Les agents restants occupaient les gardes et tentaient de les envoyer dans la cellule ouverte. Ils essayèrent diverses stratégies pour arriver à leurs fins et, profitant de la confusion qui régnait, ils y parvinrent assez rapidement. Bien sûr, quelques agents furent enfermés par erreur, mais ils ne s’en faisaient pas, sachant très bien qu’ils n’allaient pas subir le même sort que les véritables ennemis et ils se plaignirent comme les autres.

« Hourra! Hourra pour Jade! », crièrent les Hillyens prisonniers dans les autres cellules.

La jeune reporter et ses alliés répétèrent ces opérations jusqu’à ce que toutes les cellules aient libéré les Hillyens innocents et enfermé plusieurs gardes. Entre temps, les deux autres groupes d’agents avaient rejoint le hall pour leur donner un bon coup de main. Une dizaine de minutes leur suffit pour neutraliser tous les gardes venus. Lorsqu’il arrêta enfin d’en arriver, une sorte de bruit de tonnerre se fit entendre au loin et les lumières se tamisèrent d’un coup. Pey’j fit son apparition par l’entrée principale du hall.

« Shauni… », dit-il d’une voix grave qui résonna longuement dans la pièce.

« Pey’j? »

« Shauni… Tu as maintenant plus de quatre-vingt dix pourcents des Sections Alpha sous ton contrôle. Tu as piraté l’ordinateur principal pour mettre toutes les chances de ton côté et utilisé de très bonnes stratégies pour atteindre tes objectifs. Voilà une bonne chose de faite, ces salauds sont maintenant victimes de leur propre prison. Pendant tant d’années, nous, les DomZ, n’avons fait qu’alimenter leur soif de pouvoir sans jamais obtenir la moindre parcelle de la récompense qui nous a été promise en échange. C’est l’une des raisons pourquoi tu as été envoyée sur Hillys sous une forme humaine. Tu nous as bien vengés, Shauni… Cependant, tu dois maintenant revenir parmi nous. Ne renie pas tes origines! Les documents que tu as visionnés tout à l’heure sont réels, tu es des nôtres, Shauni! », dit Pey’j.

« C’est impossible, non! Je ne peux pas partir, Pey’j! Je me refuse à croire que je suis DomZ! », répondit Jade les larmes aux yeux. « Tu es devenu complètement fou à cause de cette maladie! »

« Pourtant non, Shauni… Tu es DomZ, que tu le veules ou non… Il faut me suivre ma petite, ta mission sur Hillys est maintenant terminée, il est temps de retrouver ta vraie famille! »

« Pey’j… »

« Je vais devoir t’emmener de force! », menaça le porc.

Il commença à s’approcher de la structure vitrée sur laquelle sa nièce se trouvait. Aussitôt, quatre agents d’IRIS tentèrent de l’arrêter, mais il saisit le bras d’un de ceux-ci et le fit tourner dans les airs, renversant ainsi les trois autres, puis il le lâcha en direction d’un cinquième agent qui se tenait tout près.

Jade lui tira trois Gyrodisk paralysants qui eurent tôt fait de l’immobiliser. Les cinq agents se relevèrent, le saisirent et l’enfermèrent parmi les gardes dans la première cellule.

« Désolée Pey’j. Je ne peux pas. J’ai grandi sur Hillys et c’est ici que se trouve ma famille. Les DomZ ont toujours été mes ennemis, et les ennemis du peuple hillyen. Comment expliques-tu l’attaque du phare, les apparitions de créatures DomZ à deux reprises dans les entrepôts et les serpents de mer qui m’ont attaquée pendant mon reportage, si les DomZ sont réellement mes amis? Ça ne fait aucun sens! Ils mériteraient plutôt d’être détruits. Même si tu es trop paralysé pour m’entendre, il faudra bien que tu réalises que je veux rester sur Hillys. Ne serais-ce pas ton plus grand souhait que de voir ta nièce heureuse? Que je sois originaire d’eux ou non, les DomZ m’ont déjà causé trop de tort… et à toi aussi Pey’j. Regarde dans quel état tu es… Je dois vite trouver une solution pour te guérir, puisque apparemment l’antidote n’a pas fonctionné. », continua Jade.

La reporter descendit de la structure et demanda à Secundo d’informer IRIS de la situation. Hahn leur indiqua qu’il allait venir les rejoindre immédiatement, accompagné de Meï, de plusieurs policiers et soldats de l’armée hillyenne pour mettre fin à toute activité Alpha et compléter l’opération. Jade lui indiqua qu’elle allait laisser la garde des prisonniers à ses agents, ainsi que les clés des vaisseaux, pour partir en quête d’une solution pour son oncle. Hahn acquiesça et promit de s’occuper de ramener les Hillyens innocents à bon port.

La jeune femme repartit donc vers la sortie dans la bâtisse à présent déserte, suivie de Double H. Une fois dehors, ils marchèrent jusqu’à l’hovercraft sous la pluie qui avait déjà perdu beaucoup d’intensité.

« Ça te dirait de regarder de ce côté Hub, s’il te plaît, le temps que je remets mes vêtements secs? »

« Oh, oui, pardon mademoiselle. »

« Merci. Pour ce qui est de Pey’j, j’ignore en fait ce qu’on peut faire pour lui maintenant. Je ne crois pas que Lugix puisse nous aider avec une autre potion miracle ou encore que quelqu’un dans un établissement médical connaisse cette maladie. Je commence vraiment à désespérer et je… »

« Mademoiselle Jade! Regardez! Le ciel est en train de verdir! », cria HH.

« Les DomZ! J’aurais dû m’en douter! Il faut vite aller chercher le Béluga! », hurla la reporter.

Elle finit donc de s’habiller en vitesse, démarra son engin et fonça vers le garage Mammago, affrontant les hautes vagues encore présentes sur l’eau. Quelques météorites vertes commencèrent à tomber sur l’eau, semblant cette fois la viser personnellement. Jade était toutefois très rapide avec les commandes de l’hovercraft et parvenait assez bien à les esquiver par le côté ou en sautant par-dessus avec le kit de saut. Elle utilisa quelques pods pour se réparer lorsque cela devenait nécessaire.

« Pourvu qu’on arrive à temps chez Mammago! », pensa-t-elle. « Secundo, préviens nos amis les nouveaux gardiens de prison qu’on va avoir besoin de renfort! Avec tous les vaisseaux Alpha dont ils disposent maintenant, ça devrait bien aller. J’en ai vraiment assez cette fois. On va détruire les DomZ! »

Quelques agents restèrent en attendant l’arrivée d’IRIS et des autorités, tandis que les autres se rendirent au hangar et partirent avec chacun un vaisseau. Les trois frères Mammago, ayant eu amplement de temps pour réparer leur bouclier, avaient activé celui-ci lorsque l’attaque avait été déclenchée. Jade entra donc par l’entrée principale et débarqua sur le quai, profitant enfin d’une protection. Les météorites tombaient maintenant comme de la pluie, droit sur le bouclier.

« Fais vite, Jade! Le bouclier ne tiendra pas le coup encore bien longtemps! », cria Issam.

Elle sauta dans le Béluga sans même prendre le temps de dire bonjour aux enfants et décolla pour aller récupérer l’hovercraft, que Double H venait de reconduire à l’extérieur. HH rejoint ensuite sa précieuse alliée dans la cabine de pilotage du Béluga.

« J’aperçois les autres au loin. Direction l’univers des DomZ! », dit Jade avant de foncer droit vers le centre du vortex dans le ciel. Reconnaissant le vaisseau, tous ses alliés la suivirent.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 31 août 2011 à 22:05, modifié 1 fois.
Revenir en haut
 
Code_Murasame
Reporter
Reporter
Avatar du membre

Inscrit le 24 nov. 2007
Messages : 71
Localisation : Nice, France
MessagePosté le 04 fĂ©vrier 2008 Ă  18:37 RĂ©pondre en citant le message
J'ai que lu le premier chapitre pour l'instant, mais je compte lire les prochains, c'est bien ecrit et ça donne envie de lire la suite :D
Revenir en haut
 
ayla1995
Chef des Sections Alpha
Chef des Sections Alpha
Avatar du membre

Inscrit le 05 févr. 2008
Age : 24
Messages : 5977
Localisation : Sur Hillys et au pays des merveilles.
MessagePosté le 09 fĂ©vrier 2008 Ă  00:37 RĂ©pondre en citant le message
francement j'adore se que tu fait, méme si ** ne sera pas vraiment sa dans le 2. mais je renonai pas jade... elle parle plus, enfin je sais pas comment dire, mais se serai bien quelle soit vraiment comme dans le 1 tu vois.. autrement tu as beaucoup d'imagination !

_________________
Image
Revenir en haut
 
ayla1995
Chef des Sections Alpha
Chef des Sections Alpha
Avatar du membre

Inscrit le 05 févr. 2008
Age : 24
Messages : 5977
Localisation : Sur Hillys et au pays des merveilles.
MessagePosté le 09 fĂ©vrier 2008 Ă  12:04 RĂ©pondre en citant le message
en **** je crois que jade est trop cool raoul tu vois... elle est pas du genre à foncé dans le tas ta tête la premier. autrement bravo

_________________
Image
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 11 fĂ©vrier 2008 Ă  04:44 RĂ©pondre en citant le message
Les commentaires me permettent de m'améliorer! Par contre je ne vois pas ce que tu veux dire par "cool raoul" (possiblement une expression française?).

Oui elle fonce un peu dans le tas (tout en restant discrète lorsque nécessaire) mais je vois difficilement comment je pourrais arranger ça pour qu'elle soit comme dans le jeu, à ton goût. Qu'est-ce que j'ai modifié qui ne te plaît pas?

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique
Revenir en haut
 
ayla1995
Chef des Sections Alpha
Chef des Sections Alpha
Avatar du membre

Inscrit le 05 févr. 2008
Age : 24
Messages : 5977
Localisation : Sur Hillys et au pays des merveilles.
MessagePosté le 11 fĂ©vrier 2008 Ă  22:50 RĂ©pondre en citant le message
tu sais, je ne vais pas te vexé, c'est juste que je trouve jade un peu diférente, excuse moi pour "cool raoul" c'est mon langage familier :oops: , et aussi jade ne se sert pas beaucoup de sont daï-jo.. mais bon c'est cool se que tu fait, sa nous aide a patienté jusque au 2 :p

_________________
Image
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 13 fĂ©vrier 2008 Ă  02:38 RĂ©pondre en citant le message
Je vais selon mon imagination, j'essaie tant bien que mal d'organiser les événements, si ça vous plaît tant mieux, c'est sûr qu'il y a toujours place à l'amélioration.

D'ailleurs le chapitre 9 va probablement vous décevoir, mais bon, fallait que ça finisse, je tournais en rond sinon... :?

Je vais le poster ici prochainement, je ne sais pas encore la date exacte.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique
Revenir en haut
 
ayla1995
Chef des Sections Alpha
Chef des Sections Alpha
Avatar du membre

Inscrit le 05 févr. 2008
Age : 24
Messages : 5977
Localisation : Sur Hillys et au pays des merveilles.
MessagePosté le 13 fĂ©vrier 2008 Ă  02:42 RĂ©pondre en citant le message
tu sais c'est normal que tu n'** pas le sénario éxacte :? aller courage :)

_________________
Image
Revenir en haut
 
Jadness
Reporter
Reporter
Avatar du membre

Inscrit le 10 nov. 2007
Messages : 201
Localisation : Dans tes pires cauchemards!
MessagePosté le 17 fĂ©vrier 2008 Ă  17:02 RĂ©pondre en citant le message
Pardon de remonter le topic :oops:

BRAVO!!! C'est vraimment génial Vivement la suite!! :mrgreen:

_________________
>>>>> Rejoignez le monde d'Harry Potter! <<<<<
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 18 fĂ©vrier 2008 Ă  22:40 RĂ©pondre en citant le message
Pourquoi "pardon de remonter le topic" ? C'est bien qu'il soit en haut tu ne crois pas? :wink: Faut faire connaître cette fiction puisqu'apparemment ça vous plaît :D

La fin prochainement, dès que je récupère mon PC.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique
Revenir en haut
 
ayla1995
Chef des Sections Alpha
Chef des Sections Alpha
Avatar du membre

Inscrit le 05 févr. 2008
Age : 24
Messages : 5977
Localisation : Sur Hillys et au pays des merveilles.
MessagePosté le 20 fĂ©vrier 2008 Ă  15:01 RĂ©pondre en citant le message
bien sur que sa nous plaît :D !tu **** aller voir le sujet :"mes dessins de BGE" ??

_________________
Image
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 22 fĂ©vrier 2008 Ă  05:42 RĂ©pondre en citant le message
Oui j'y suis allé, félicitations tu fais toi aussi du beau travail! Je n'ai pas eu le courage de dessiner (et vu mes talents limités :roule: ) alors j'ai écrit. :wink:


EDIT :
Voilà, tel que promis je vous présente le tout dernier chapitre de ma fiction Beyond Good and Evil ainsi que l'épilogue. En espérant ne pas trop vous décevoir...



Chapitre 9


Ne sachant pas vraiment l’effet que cela allait produire, elle continua son ascension. Son moteur stellaire se mit en marche tout seul et le vaisseau fut comme téléporté vers un monde complètement différent. Regardant autour d’elle, Jade avait l’impression d’être enfermée dans une grande pièce. En effet, quatre murs étaient tapissés d’objets inhabituels, pour la plupart verdâtres, ainsi que des architectures DomZ. Ces murs semblaient très lointains, voire néants, car ils ne semblaient pas rapprocher à mesure qu’elle avançait. Cela lui rappelait ses vieux jeux vidéo où le héros était un pilote de l’espace et dont le décor était composé d’étoiles et de planètes immobiles, sur une bande qui répétait le dessin identique lorsque le vaisseau tournait.

Sur le sol, plusieurs bâtiments drôlement construits selon le savoir-faire des DomZ, et au ciel, le noir total. L’endroit donnait une drôle d’impression : on aurait crû être enfermé et libre à la fois.

Soudain, des dizaines de créatures DomZ épeurantes prirent forme devant le vaisseau, comme ils avaient l’habitude de le faire. Jade dévia de sa trajectoire pour les éviter, n’ayant pas eu assez de temps pour réagir et attaquer. Toujours confuse dans cet environnement très spécial, elle allait devoir se débrouiller pour contre-attaquer ses poursuivants. Heureusement, ses alliés arrivèrent à leur tour dans l’univers des DomZ et commencèrent à aider Jade, ce qui lui donna un petit répit, mais les monstres s’en prirent maintenant à eux aussi.

Au menu, des créatures crachant des flammes, d’autres laissant des mines et chargeant sur les vaisseaux, des canon au sol bien positionnés, quelques serpents semblables à ceux qu’elle avait affrontés sur Hillys et des araignées à pattes excessivement longues ayant la capacité d’immobiliser les vaisseaux dans leur fil collant ou leurs nombreuses toiles tissées à divers endroits. Jade profita de l’occasion pour photographier quelques nouvelles espèces.

Bientôt, les créatures se multiplièrent et il devint difficile pour Jade et ses alliés de garder le dessus. On aurait dit que les lasers n’affectaient presque pas leurs ennemis ; seuls les tirs bien chargés du canon neutralisant semblaient efficaces. Fort heureusement, les vaisseaux Alpha étaient équipés de plusieurs armes secondaires dont les missiles guidés par la chaleur ou encore les deux machine guns installés sur le devant. Certains commencèrent à les utiliser, puis les autres suivirent l’exemple lorsqu’ils virent l’efficacité de ces deux armes combinées. Chacun utilisa principalement celle avec laquelle il était le plus à l’aise. La petite armée de Jade commençait maintenant à causer de réels dommages au peuple DomZ malgré les difficultés du terrain et les monstres plus dangereux les uns que les autres, si bien qu’après quelques minutes de destruction intense…

« Shauni… »

Une voix venant de nulle part, mais pourtant connue et familière à Jade, se fit entendre dans le Béluga. Cette vois était lente, et tellement grave qu’elle fit trembler chaque pièce du vaisseau, comme l’effet d’un gros subwoofer.

« Papa? »

« Oui, Shauni… Cessez vite ces attaques, il est inutile de gaspiller encore plus de vies… J’ignore pour quel motif tu désires fuir tes véritables origines, mais je dois te laisser ta liberté, Shauni… », continua le père de Jade de sa voix grave.

« Où es-tu, papa? J’aimerais tant te voir! », demanda gentiment la reporter.

« Je suis juste ici, devant toi, au loin… Shauni, puisque tu chasses mon peuple, nous serons obligés d’aller nous installer ailleurs… Nous trouverons une planète inhabitée et quitterons Hillys pour de bon… »

« Papa, c’est la première fois que je te vois et… je te reconnais! C’est une bien étrange impression! », ricana Jade en regardant son père au travers la vitre de son cockpit.

« Sans t’en être aperçue, tu me regardes avec tes beaux grands yeux verts brillants, tes yeux de DomZ… C’est là que tu réalises la vérité, Shauni… Tu es libre de choisir ton camp, mais puisque tu sembles vouloir rester sur Hillys avec ta nouvelle famille, je vais respecter ton choix… Nous quitterons cette planète… »

« Digitalisation terminée! »

« Je viens de t’envoyer une fiole de potion rouge… Tu la donneras à Pey’j pour lui rendre sa forme animale telle que tu la connais… Continue de le traiter avec ton antidote vert, il peut avoir des rechutes au début… »

« Merci papa. Du fond du cœur. Je ne te décevrai pas, papa, tu seras fier de ma décision. Je serai encore plus heureuse qu’avant sur Hillys, maintenant que les attaques auront cessé. », continua Jade.

« J’en suis déjà fier, ma petite… Je vois ce que tu as fait pour ton nouveau peuple, et avec la détermination dont tu as fait preuve, je ne peux qu’espérer te voir continuer dans la même direction… Tu héberges beaucoup d’enfants dans ton phare, tu disposes de deux beaux véhicules que j’ai construits avec ton oncle Pey’j lorsque nous étions ici tous les deux… Tu as tout ce qu’il faut pour réussir dans ta vie, Shauni… Si tu fais cesser ce massacre, je tiendrai ma promesse et quitterai la planète avec tous mes confrères… », répondit son père.

« Pey’j est… un DomZ aussi? », dit Jade presque en pleurant.

« Oui, Shauni… Il est présentement sous sa forme DomZ… Nous étions de très bons amis, mais nous avons dû nous séparer suite à certains problèmes avec les autorités… C’est pourquoi nous avons construit ces vaisseaux, pour vous permettre de déménager et vivre plus paisiblement… », expliqua-t-il.

« Quel genre de problèmes aviez-vous? », demanda la reporter.

« Je croyais que Pey’j t’en avait parlé, Shauni… Les Sections Alpha n’ont pas tenu leur parole lorsqu’ils ont demandé notre aide… Jamais nous n’avons eu ce qui nous avait été promis en échange… Ton oncle et moi avons porté plainte, organisé des manifestations, nous avons même tenté de soulever notre population contre elles, sans toutefois connaître autant de succès que toi avec les Hillyens… Nous n’avons eu d’autre choix que de continuer à alimenter leur désir de pouvoir, puisque nous n’avions aucune chance de gagner en nous tournant contre elles, leur technologie en armement étant bien plus avancée et efficace que la nôtre, comme tu viens également de le remarquer… », répondit son père.

« Pey’j m’en a parlé brièvement. C’est tellement injuste! Surtout si vous ne pouvez rien faire! Elles ont été rusées cette fois. Papa, j’ai neutralisé les Sections Alpha avec l’aide de mes alliés et fait éclater la vérité, car mon peuple a besoin de savoir. Ne partez pas. Devenez plutôt nos alliés et veillez sur Hillys. Ce serait mon plus grand souhait, papa… », dit Jade, ne sachant pas trop quelle serait sa réaction à cette proposition dite sur un coup de tête.

Le père de Jade ne répondit rien, s’accordant un moment de réflexion, puis sa fille ajouta :

« Toi aussi papa, tu es libre de choisir ton camp. »

« Très bien, Shauni… Entendu… Nous protégerons les habitants d’Hillys, à condition de pouvoir nous venger personnellement des Sections Alpha… », continua-t-il.

« Je trouverai un moyen de te les livrer. », promit la reporter.

« Parfait, Shauni… Il est maintenant temps pour toi de retourner finir ton travail, ainsi que ramener ton oncle à son état normal… Passe nous voir bientôt, Shauni… Ton âme DomZ t’ouvrira le vortex… Ta mère est présentement absente, mais tu lui manques tellement, Shauni… », répondit la créature.

« Je reviendrai vous voir bientôt et tiendrai ma promesse. Au revoir papa. »

« Au revoir, ma petite… Jade! »

La jeune femme sourit en entendant la fin de cette phrase. Enfin, elle était considérée hillyenne aux yeux de son père. Le monde autour d’elle se dissipa lentement et elle se retrouva à nouveau très haut dans le ciel d’Hillys. Perdue dans les nuages, elle activa sa boussole et se dirigea vers la base Alpha. Elle se permit de stationner le Béluga parmi les autres vaisseaux dans le hangar. Ses alliés ne tardèrent pas à arriver. Dès qu’ils furent descendus de leur vaisseau, ils se rassemblèrent dans le hall de la prison où Hahn, Meï ainsi que quelques policiers et journalistes les attendaient.

En entrant, Jade se dirigea immédiatement vers la première cellule pour faire boire à son oncle la potion rouge, ignorant complètement les journalistes impatients et les photographes qui la bombardaient de flashes. Pey’j s’excusa pour ses gestes agressifs envers elle et les enfants, s’expliquant en disant qu’il n’avait pas le contrôle de lui-même à cause des effets de sa forme DomZ, puisque ça faisait très longtemps qu’il n’avait pas habité cette conscience et que la soif de vengeance de cette race prédominait. Lorsqu’elle eut terminé avec son oncle, la jeune femme raconta toute l’histoire devant la caméra. Il allait être bien difficile de faire croire à la population que les DomZ allaient maintenant être de leur côté.

« Mon père veut se venger des Sections Alpha en échange de la protection qu’il va nous offrir. Depuis le début de l’après-midi, j’ai une idée qui me trotte dans la tête, et je crois que par pure coïncidence, elle va beaucoup lui plaire, dit Jade en souriant. Avant de les lui envoyer, je voulais les embaucher pour reconstruire notre phare! Sans salaire bien sûr. »

« Oh! C’était ça votre idée! Dire que depuis tout ce temps, j’étais certain que c’est moi que vous insinuiez, mademoiselle Jade! Vous m’avez fait douter! Quel soulagement, ça me paraissait une bien lourde tâche pour un homme seul! », s’étonna Double H.

Jade fut évidemment la seule à comprendre sa réaction, mais elle se contenta de lui sourire sans apporter d’explications.

« Nous en discuterons, mademoiselle, mais à mon avis, c’est une excellente idée, promit l’un des policiers. Nous procéderons également à une enquête dans les rangs de notre gouvernement. Le reportage que vous avez diffusé nous prouve la vérité et nous donne des bonnes raisons de croire que certains fonctionnaires pourraient avoir des liens avec les Sections Alpha. Soyez assurée, mademoiselle, que nous ferons un bon ménage et réglerons le problème entier une fois pour toutes! »

Tout le monde applaudit à l’exception des nouveaux prisonniers.

« Jade, Double H, Pey’j. Mes sincères félicitations! Vous avez fait du beau travail. Si vous le souhaitez, vous pouvez rentrer à présent. On va s’occuper du reste. », dit Hahn.

« Merci beaucoup, Hahn. Je suis plutôt bouleversée, j’ai faim, j’ai hâte de revoir les enfants, mais surtout, surtout, de me faire couler un bon bain chaud! », répondit la jeune femme. « Ça va me relaxer de cette journée très mouvementée. »

« Mademoiselle Jade. Vu l’état actuel du phare, je suggère que vous veniez passer la soirée et la nuit chez moi. Je ne crois pas que votre salle de bain soit très relaxante dans l’état où elle se trouve, et vu la nuit fraîche qui s’annonce, vous dormirez mieux chez moi. », proposa Hub.

« Excellente idée! Je n’y pensais plus. Mais les enfants? Je ne peux pas les laisser au garage! », réalisa la reporter.

« Ils pourront venir aussi. J’ai un grand salon, on pourra en installer quelques uns là. Par contre, je n’ai pas assez de couvertures pour tout le monde. Ma copine en gardait toujours un peu dans une armoire, mais elle ne les a pas apportées quand elle m’a quitté. », continua Hub.

« J’irai chercher ce qui manque au phare. C’est déjà bien gentil de ta part de nous offrir ce service. », remercia la jeune femme.

« Ça me fait plaisir, mademoiselle Jade! Êtes-vous prête à partir? »

« Certainement. Allons-y! »

« Jade, je vais te téléphoner en soirée. J’aimerais te parler. », dit Hahn.

Jade lui fit un signe de tête affirmatif avant de se diriger vers le hangar Alpha avec son oncle et son fidèle allié. Dès leur arrivée, Pey’j remarqua l’état de la porte de son hovercraft.

« Mince! Mais qu’est-ce qui est arrivé à ma porte!? », hurla-t-il.

« Un petit accrochage avec les Alpha. On nous a enfermés à l’intérieur avec une bombe sur le toit et j’ai dû sortir pour la désamorcer. Tiens, justement, je vais en profiter pour l’enlever de là, tandis qu’on est arrêtés. », répondit HH.

Remarquant aussi le fil d’alimentation du brouilleur radar, il se fit expliquer et promit d’effectuer une installation plus propre et esthétique dès qu’il allait avoir le temps. Le Béluga décolla enfin pour se diriger vers la résidence de Double H, dans la cité.

La rapidité du vaisseau était surprenante : on aperçut le bouclier au-dessus de la ville après seulement deux minutes de trajet. Il débarqua l’hovercraft et ses occupants dans la mer et se mit en mode de pilotage automatique. Il y avait peu de circulation dans la ville à ce moment de la journée. Nos héros purent donc atteindre le quartier piéton très facilement et, une fois débarqués à bon port, ils suivirent HH vers sa résidence. En chemin, ils purent remarquer beaucoup de policiers et de soldats à l’œuvre : il s’agissait de neutraliser tous les soldats des Sections Alpha restants. La plupart se trouvaient dans la ville même, mais on en trouva encore quelques uns dans les entrepôts. L’un des policiers reconnut Jade et l’informa que des représentants de l’autorité étaient déjà au travail à la fabrique et aux abattoirs et que toute activité Alpha allait cesser très bientôt. Cette dernière le remercia et poursuivit sa route vers la résidence de son compagnon, qui se trouvait deux rues plus loin.

Le trio arriva enfin à destination. Double H ouvrit et alluma les lumières.

« Bienvenue dans mon sinistre logement! Prenez le temps de vous asseoir. Je vous offre quelque chose à boire? », demanda-t-il.

« Deux verres d’eau! », dit Pey’j, devinant déjà la réponse de sa nièce.

Hub s’en servit un aussi et rejoignit ses camarades à la table.

« Ouais, hébin, il va aussi falloir penser à manger. », constata-t-il.

« Oui… J’ai terriblement faim. Je vais aller chercher les enfants et ce qu’il faut pour passer la nuit pendant que vous préparez le souper. À tout à l’heure! »

Jade vida son verre, se leva et repartit vers le stationnement. Elle atteignit rapidement son hovercraft, puis le Béluga. Une fois chez Mammago, elle embarqua les enfants mais confia la garde de Woof aux trois frères, le temps de s’installer comme il faut. Cela dit, ils se rendirent au phare pour s’approvisionner en couvertures et en profitèrent pour apporter quelques restes de nourriture dans des plats.

Lorsqu’ils arrivèrent enfin chez Double H, la table était mise, deux chandelles étaient allumées et il y avait déjà du pain tranché dans un grand bol. Une agréable odeur de macaroni régnait dans la pièce.

« Vite fait, économique et nourrissant! Et en plus, c’est bon! Par contre, je crains de ne pas en avoir pour tout le monde. Il me reste toutefois quelques repas congelés au besoin. », dit Hub.

« On a apporté quelques restes aussi. Ça devrait compléter et tous mangeront à leur faim. »

« Superbe! Prenez place, mes amis, c’est prêt! », conclut Hub.

Le repas fut délicieux et apprécié de tous. La générosité était l’une des plus grandes qualités de Double H. Un peu plus tard, les enfants s’occupèrent de la vaisselle pendant que Jade relaxait dans un bain chaud bien mérité.

L’horloge indiquait maintenant dix-neuf heures trente. La jeune femme sortait à peine du bain lorsque le téléphone sonna.

« C’est pour vous, mademoiselle Jade! C’est Hahn. », s’écria Hub au travers de la porte.

« Okay, je m’habille et je le prends! »

« Bonsoir Jade! Comment vas-tu? »

« Bien mieux! Je viens à peine de sortir du bain. »

« Ah! J’appelle juste au bon moment. J’ai déjà des nouvelles du policier à qui tu as parlé. Il s’est personnellement occupé de ta suggestion sur-le-champ et, après avoir contacté les responsables en justice, les démarches ont continué et ils ont finalement accepté de nous confier les prisonniers pour rebâtir votre phare. J’en ai été informé tout de suite, puis j’ai contacté quelques entreprises pour acheter les matériaux nécessaires pour le phare, et nous pourrions débuter la reconstruction très bientôt. Bien sûr, il va d’abord falloir nettoyer l’aire de travail, mais on pourrait commencer ça dès jeudi. On évaluera plus en détails ce dont on aura besoin une fois sur le chantier et on commandera en conséquence. Pour payer tout ça, on va prendre l’argent du budget fourni aux Sections Alpha par le gouvernement, et ce qui restera sera transféré à l’armée régulière. Il ne manque plus que ta confirmation pour enclencher le processus. »

« Ça alors! Quelle rapidité! Bien sûr que ça m’intéresse! Donne-lui ma confirmation. »

« Très bien, je vais le rappeler tout de suite. En tout cas, félicitations, Jade! Malgré ce qui est arrivé et tous les efforts que vous avez mis dans cette mission plutôt risquée, je crois que ça en valait la peine! Nous allons tous pouvoir vivre librement désormais. Ce fut un véritable plaisir de t’avoir dans notre équipe, Jade. J’espère que nous pourrons t’être utiles nous aussi un jour. »

« Pourquoi vous ne viendriez pas superviser le chantier? Pour vous assurer qu’ils ne bâtissent pas ça tout croche. »

« Excellente idée! On y sera. Passe une belle soirée, Jade. »

« Merci Hahn, au revoir! »

La jeune femme raccrocha le téléphone et se jeta dans les bras de Double H, qui se tenait tout près, puis dans ceux de son oncle Pey’j. Folle de joie, elle raconta à tout le monde ce qu’elle venait d’entendre. Le phare… nettoyage cette semaine et début de la reconstruction prévue pour bientôt, par ceux qui l’ont détruit… De quoi faire rêver la reporter, son oncle et les enfants dont ils ont la charge.

« Dis-moi, Double H… Pourquoi ne viendrais-tu pas t’installer chez nous au phare, plutôt que de rester ici tout seul dans ton petit logement? C’est très paisible, tu verras, et tant qu’à reconstruire, on pourrait réaménager l’espace et te faire une chambre en haut. », proposa Jade.

« Euh, eh bien, je… je ne sais pas quoi dire! »

« Prends le temps d’y réfléchir, camarade, on a encore du temps. En tout cas, je crois que ça ferait plaisir aux enfants. »

« Je vous rendrai ma réponse bientôt, mademoiselle. Sur ce, je vais vous laisser. Il se fait tard et la journée m’a épuisé. Je m’en vais dormir et je crois que vous devriez faire pareil. »

« C’est juste. Bonne nuit Hub! », conclut la jeune femme.



Épilogue


Tout est bien qui finit bien. Les bonnes nouvelles de la soirée réjouirent tout le monde et une nouvelle vie les attendait. Le lendemain, une grande fête fut organisée sur l’île du phare pour célébrer la victoire de nos héros. Plus tard, l’enquête policière révéla que Fehn Digler, le journaliste d’Hillys TV assigné aux interventions Alpha, était l’un des membres les plus importants du réseau et travaillait en forte complicité avec le général Kehck. Jade promit au policier de lui faire accomplir les tâches les plus difficiles pendant la reconstruction.

Quant à Double H, il accepta finalement la proposition de sa nouvelle amie et emménagea bientôt dans sa nouvelle chambre. Tout en sauvant le prix de son loyer, il put enfin découvrir la tranquillité d’une île, du bruit des vagues ainsi que le côté apaisant du soleil frappant les rochers. Il prit un plaisir fou à jouer avec les enfants et le chien sur le grand terrain et s’amusait à photographier les meilleurs moments.

De son côté, Jade continua à gagner sa vie en produisant des reportages. Sa nouvelle vie lui plaisait bien et elle ne pouvait s’empêcher de regarder vers le ciel chaque soir par sa fenêtre, tentant d’apercevoir ses parents. Elle retourna visiter ceux-ci dans la semaine qui suivit la reconstruction du phare, visite assez étrange qu’elle n’était pas près d’oublier.

Pour sa part, Pey’j finit par guérir complètement de sa métamorphose après un seul autre traitement d’antidote vert. Il continua à bricoler comme à l’habitude et avait sans cesse des nouvelles idées bizarroïdes pour inventer des gadgets. Dans ses temps libres, il aida sa nièce pour ses reportages.

Mais, par un bel après-midi d’automne, au bord de la mer…

« Jade! »

« Oui Kip? »

« Tu sais que mon anniversaire s’en vient? »

« Oui, je sais, dit-elle dans un sourire. Pardonne-moi, je n’ai pas encore eu cinq minutes à moi pour préparer quoi que ce soit. »

« Oh, ça ne fait rien! J’avais seulement une idée-cadeau à te suggérer. »

« Ah oui? Dis-moi! »

« Eh bien, maintenant qu’on a la télévision et la console de Double H, il y a un jeu que j’aimerais avoir. J’ai déjà vu quelques annonces à la télé, j’en ai entendu parler sur Internet et ça a vraiment l’air d’un bon jeu! Ça s’appelle Beyond Good and Evil… »

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 31 août 2011 à 22:08, modifié 2 fois.
Revenir en haut
 
Afficher les messages postĂ©s depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet    RĂ©pondre au sujet   Aller Ă  la page PrĂ©cĂ©dente 1 2 3 4 5 … 7 Suivante



 
Aller Ă :  
cron

Powered by phpBB ©
Traduit par phpBB-fr.com