Identifiant
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe
S'inscrire
S'inscrire
 
BG&E Myth sur Youtube
BG&E Myth sur Twitter
Retour au site Retour à l'index du forum



Poster un nouveau sujet    RĂ©pondre au sujet  
Sujet précédent | Sujet suivant
Auteur Message
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 13 dĂ©cembre 2007 Ă  03:28 RĂ©pondre en citant le message
Salut à tous! Ceux qui arrivent du forum de jv.com le savent déjà, j'ai écrit une fan-fiction sur Beyond Good and Evil. En réalité, c'est plutôt une suite au jeu car elle débute à la scène finale du jeu.

Je travaille là-dessus depuis plusieurs mois déjà, pendant mes pauses au travail, un peu à la maison, bref à temps perdu je dois dire, mais c'est une passion que j'ai d'écrire donc j'en tire profit pour vous offrir quelque chose qui, je l'espère, vous divertira un peu. J'ai créé une suite aux aventures avec ce qui restait d'exploitable (mais voyons ce que Revan aura trouvé pour sa BD, ça aussi ça risque d'être vraiment bon à lire!) et je crois que cette suite vaut la peine d'être lue.

Il s'agit là de ma plus grande réalisation à ce jour, si je regarde mes vieilles fictions du temps de Star Fox sur le forum de LylatWing qui manquaient terriblement de sérieux. Une ou deux fois par année je les relis toutes en rafale, je ris parce que je suis le seul à me comprendre et à me trouver drôle la plupart du temps! Enfin, passons.

Je vous offre donc aujourd'hui ma toute première fiction sérieuse, ma plus longue et surtout celle dont je suis le plus fier. Évidemment je ne la poste pas en entier tout de suite, Je vous laisse un peu de suspense! Pour ceux qui ont déjà lu les quatre premiers chapitres sur jv.com, sachez que j'ai apporté quelques modifications à ceux-ci, faute de logique parfois.

Pour vous récompenser de votre attente, je vous offre le cinquième chapitre et les autres suivront bientôt, à mesure que je vais venir ici de temps en temps.

VoilĂ , bonne lecture!








Introduction


La guerre est aux portes de la paisible planète Hillys. Les DomZ, extraterrestres sans pitié, attaquent sans relâche les habitants pourtant innocents. Heureusement, grâce aux Sections Alpha, l’armée du gouvernement hillyen, on parvenait à repousser une bonne partie des attaques. Étrangement, elles arrivaient toujours à temps pour limiter les dégâts.

C’est ainsi qu’on endormit la population en lui faisant croire aux bonnes actions des Sections Alpha. Mais, la vérité est tout autre… Des soupçons et le désir de savoir motivèrent Jade à rejoindre le mouvement rebelle IRIS. Elle s’infiltra dans des endroits interdits pour prendre des photos compromettantes des activités Alpha. En effet, le reportage qu’elle produit à la suite de ses aventures prouva que les soi-disant héros n’étaient en fait que des complices de ces extraterrestres et profitaient de leurs pouvoirs pour enlever des innocents et faire du trafic humain, mettant chaque fois la faute sur les DomZ.

Une fois le reportage diffusé à la population grâce au transmetteur à longue portée sur la base lunaire, Jade obtint le support de la population et entreprit d’éliminer les Sections Alpha pour de bon. Le chapitre qui suit débute à la scène finale du jeu, juste après le combat contre le prêtre DomZ, lorsque Jade flotte dans les airs et que les prisonniers redescendent vers la terre ferme, soudainement réanimés.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 24 août 2009 à 16:25, modifié 3 fois.
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 13 dĂ©cembre 2007 Ă  03:29 RĂ©pondre en citant le message
Chapitre 1

[…]

Les orphelins du phare ainsi que tous les innocents capturés par les Sections Alpha furent libérés comme par magie. Leur énergie leur fut rendue et ils revinrent à la vie. Jade flottait toujours dans les airs, les yeux verts et brillants, ayant complètement perdu le contrôle d’elle-même. Toutes les personnes qui se trouvaient là, quoiqu’un peu égarées et insécures, l’observaient avec beaucoup d’attention.

Tout à coup, le halo de lumière autour d’elle ainsi que ses grands yeux verts s’éteignirent et elle tomba. Double H courut et l’attrapa juste à temps. Il était couché sur le ventre, les bras à peine dans les airs, tenant Jade à seulement quelques pouces du sol. Ouvrant les yeux, il constata sa réussite et déposa Jade sur le sol dans un soupir. Les Hillyens démontrèrent leurs félicitations et se rassemblèrent autour de nos héros.

Double H se releva et prit Jade dans ses bras. Quoiqu’elle fut inconsciente, il lui dit : « Félicitations mademoiselle Jade, vous avez vaincu le prêtre DomZ et sauvé Hillys de ces mensonges. Toute la population vous en sera reconnaissante, je peux vous l’assurer. À présent, il faut aider tout le monde à rentrer chez eux, nous trois et les enfants inclusivement. »

Fehn, Pablo, Yoa, Zaza, Kip et Oumi trouvèrent leur chemin dans la foule pour rejoindre Double H et cette jeune femme qui était comme une mère pour eux. Transportant Jade, HH guida le groupe vers l’ascenseur et tous montèrent sur la rampe. On put alors remarquer les vaisseaux hillyens qui retournaient sur la planète, libérés des rayons paralysant leurs contrôles.

Il fallait maintenant trouver un moyen de ramener tout le monde sur Hillys. Assisté par Secundo, Double H contacta la gouverneure et lui expliqua la situation. Celle-ci fit le nécessaire pour envoyer le plus rapidement possible des vaisseaux de transport pour ramener tout ce beau monde sur leur planète. Après un bon bout de temps, Jade revint enfin à elle, mais les vaisseaux tardaient toutefois à arriver.

« Jade, ça va? Comment te sens-tu ma petite? », demanda le porc, à la fois soulagé et sur ses gardes.

« Ça va Pey’j, ça va. Je me sens un peu faible, mais surtout bouleversée par ce qui vient de m’arriver. Cette créature DomZ… Elle m’a paru si familière… », répondit Jade, la voix légèrement tremblante.

Pey’j resta silencieux, puis elle continua : « Toutes ces images qui sont passées devant mes yeux, et cette énergie étrange qui a pris le contrôle de mon corps et de mon esprit… Comme si c’était du déjà vu, de l’habituel… J’avais l’impression de connaître cette créature. Je n’y comprends rien, Pey’j… »

« Euh, faut pas s’y attarder hein Jade, euh, profitons plutôt du fait qu’il ne te soit rien arrivé de pire, n’est-ce pas? », dit son oncle, surpris d’entendre cela.

« T’as sans doute raison, Pey’j. », conclut Jade en se relevant.

Il fallut encore plusieurs minutes avant de voir arriver le premier vaisseau hillyen. Celui-ci se plaça au bord de la rampe et ouvrit sa grande porte. Les habitants de la planète maintenant considérée comme sauvée embarquèrent dans ce vaisseau de transport envoyé spécialement pour eux. Quelques autres vaisseaux arrivèrent pour transporter tous les autres habitants. Lorsque tous furent partis, Jade se dirigea finalement vers le Béluga avec Pey’j, Double H et les enfants. Elle laissa les commandes à son oncle car elle ne se sentait pas capable de le conduire pour le moment.

Le trajet se fit presque entièrement dans le silence. Lorsque le Béluga entra dans le champ de force entourant Hillys, Jade murmura à Pey’j, regardant droit devant sans cligner les yeux : « Et si… Et si j’étais DomZ? »

« Mais non Jade, ne te fais pas d’histoires. Tu es hillyenne, tu as grandi sur Hillys, mais à cause de certains problèmes avec les autorités, surtout du côté de tes parents, je t’ai prise sous mon aile et je t’ai élevée aussi bien que j’ai pu au phare. », répondit Pey’j d’une voix rassurante.

« Alors pourquoi n’ai-je pas souvenir d’eux? », demanda Jade.

« Tu étais si jeune, mon enfant… »

« Raconte-moi, Pey’j… »

La conversation s’arrêta net, plus un bruit. Jade comprit que c’était sans doute une histoire troublante qui ramenait à l’esprit de Pey’j plusieurs souvenirs depuis longtemps enfouis dans sa mémoire. Elle n’insista pas et se contenta de fermer les yeux et de pencher légèrement sa tête vers l’avant. Lorsque le phare fut en vue, Pey’j s’aperçut tout de suite qu’il avait été détruit.

« Jade! Double H! Regardez! Le phare a été détruit! », hurla-t-il.

Perdue dans ses pensées, Jade sursauta.

« Je sais, Pey’j… Je n’avais pas encore pensé de te le dire. Voilà ce qui en reste. Ils ont profité de notre absence pour le démolir et enlever les enfants. », continua Jade.

« Mon beau phare… », pleurnicha Pey’j.

Le Béluga arriva enfin à destination. Toute la petite famille mit la main à la pâte pour se préparer un bon repas. Les aventures des derniers jours avaient donné faim et rongé l’énergie de tout le monde. Jade invita Double H à rester pour la nuit. Celui-ci accepta mais précisa qu’il devait retourner chez IRIS le lendemain matin pour se rapporter et faire le point sur la situation.

Le ventre plein, tout le monde s’entraida pour transporter les matelas et les couvertures près du foyer et pour isoler le mieux possible la montée vers l’étage, les courants d’air provenant d’en haut n’étant pas souhaitables. Pey’j remit du bois dans le foyer pour la nuit et tout le monde alla se coucher aussitôt.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 31 août 2011 à 21:48, modifié 4 fois.
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 13 dĂ©cembre 2007 Ă  03:30 RĂ©pondre en citant le message
Chapitre 2


« Arrgh! Ouch! Jade! Viens ici, vite! »

La voix de Pey’j se fit entendre dans tout le phare et, dehors, les goélands s’enfuirent. Jade se réveilla en sursaut et courut vers le sommet du phare où elle trouva son oncle couché sur le plancher, se tenant la main gauche avec la droite, les yeux remplis de peur et d’inquiétude.

« Pey’j, qu’est-ce qu’il y a!? Oh mon Dieu, beurk, qu’est-ce que tu as sur la main!? », répondit Jade, paniquée.

« J’ai très mal, ça me ronge par en-dedans! »

Préoccupé par ce qui lui arrivait, Pey’j n’entendit même pas sa nièce.

« Pey’j! Tu m’entends? Les enfants, venez vite, Pey’j est malade! », hurla Jade.

Les quelques secondes qui furent nécessaires à l’arrivée des enfants parurent durer une éternité.

« Vite, aidez-moi, on va le transporter jusque sur le lit en bas! Fehn, vas chercher une dose de sérum! »

La petite famille fit le nécessaire pour que l’opération se fasse le plus rapidement possible. Le sérum fut administré à Pey’j, toutefois il était tombé inconscient pendant le trajet et le resta. Cette situation rappelait aux enfants ce qui était arrivé à Jade au début de ses aventures, ainsi ils ne craignaient pas pour sa vie. Double H arriva près des autres. Il dormait profondément et n’avait pas été réveillé par les cris de Pey’j, mais plutôt par le vacarme créé par les autres lorsqu’ils s’étaient mis à courir vers le sommet du phare.

S’étant levée après eux, Jade demanda aux enfants ce qui s’était passé depuis le réveil de son oncle.

« C’est moi qui me suis levé le premier. Je me suis servi un verre de lait et j’ai vu Pey’j quelques minutes après, il m’a dit qu’il s’en allait se faire chauffer au soleil. Une quinzaine de minutes après, il s’est mis à hurler qu’il avait mal. Quand tu nous as crié de venir, Jade, j’étais déjà en route et j’étais suivi par les autres. Tu es arrivée juste avant nous. », expliqua Fehn.

« En tout cas, j’espère qu’il s’en remettra vite, dit Jade. Je vais aller chez IRIS avec Double H, veillez sur lui pendant mon absence. »

« Okay, à tout à l’heure! »

Jade et Double H quittèrent le phare pour rejoindre le hangar et montèrent dans l’hovercraft. Ils mirent le cap sur la ville, plus précisément vers le quartier piéton. Dès leur arrivée, ils furent accueillis par une foule impressionnante. Plusieurs personnes brandissaient des pancartes avec le portrait de Jade, d’autres avec des messages de félicitations et certains même avec un masque de l’armée Alpha sur laquelle était dessiné un cercle rouge avec une barre oblique. Tout le monde semblait les connaître et les félicitèrent pour le courage et la détermination dont ils avaient fait preuve pour leur révéler la vérité. Ils furent lentement guidés vers l’Akuda Bar, où les membres d’IRIS les attendaient avec impatience.

Il s’agissait toutefois d’une réunion privée. Nos deux héros descendirent donc dans le repaire. Tous se rassemblèrent autour de la grande table puis Hahn prit la parole.

« Bonjour à tous. Pour commencer, je désire, au nom d’IRIS et de toute la population d’Hillys, remercier Jade pour les bons services qu’elle nous a rendus. Sans elle et l’aide de Double H et Pey’j, probablement serions-nous encore sous l’emprise des Sections Alpha. »

Tous sifflèrent et applaudirent Jade pendant une bonne minute.

« Mais ce n’est pas tout, il ne faut pas se réjouir trop vite. Jade, bien que tu aies détruit le chef des Sections Alpha dans l’espace, son armée n’est pas détruite pour autant. Nous craignons qu’elle se retourne contre nous à présent. Ceci est très dangereux car nous n’avons pas grand-chose pour la combattre. Ces soldats sont sensés faire partie de l’armée qui nous défend, or, avec les efforts de Jade, Double H et Pey’j nous savons maintenant de quel côté ils sont. Les villageois ne sont pas équipés pour faire face à de tels soldats, et notre petite armée régulière ne suffira pas à la tâche. Si cela venait à se produire, nous aurions besoin d’un sacré coup de pouce pour nous en sortir. Sans compter que les DomZ sont leurs complices, s’ils s’unissent ça sera la catastrophe.», continua Hahn, fermant les yeux en disant sa dernière phrase.

« Parlant de DomZ, Hahn, Pey’j a fait une réaction allergique ce matin, ou je ne sais comment appeler cela. Un truc bizarre avec le centre vert lui a poussé sur la main gauche, ça ressemble à ce que Double H avait. On lui a donné du sérum, mais quand nous sommes partis, il était toujours inconscient. Avez-vous encore de cet antidote que vous avez administré à Double H? »

« Je suis désolé de l’apprendre, Jade… Et malheureusement non, c’était notre dernière dose. Il est très rare et cher. Je connais toutefois quelqu’un qui risque d’en avoir encore. Il habite dans la montagne, plus loin au sud. Il se nomme Lugix. Meï, essaie d’entrer en contact avec lui s’il te plaît, demanda gentiment Hahn. Jade, plusieurs de nos agents sont partis dans chaque entrepôt pour tenter de voler quelques armures Alpha. Nous avons déjà prévu des vaisseaux prêts pour les charger et nous avons une équipe de surveillance qui suivent tout le processus par les caméras de nos agents. Ces armures nous permettront de nous défendre s’ils se rebellent contre la population. »

« Très bien, je passerai voir ce Lugix. Je crains le pire pour Pey’j, c’était vraiment gros ce truc sur sa main. », dit Jade avec un peu d’inquiétude dans sa voix.

« Ne t’inquiète pas mon amie, je suis certain qu’il s’en sortira. », répondit Hahn.

« Jade! Je viens de parler avec Lugix, il me confirme qu’il lui reste encore de l’antidote, en assez bonne quantité même, il le vend 5000 unités la dose. », enchaîna Meï.

« Ouf! Je crois qu’il me reste juste assez de sous! Mais bon, la vie de mon oncle n’a pas de prix pour moi. », réalisa Jade.

« C’est vrai. La valeur d’un être cher est inestimable. Mais, suis-je bête, j’allais oublier : les Hillyens ont une fois de plus fait des dons. Dans notre entrepôt juste ici, il y a une vingtaine de perles et au moins 20 000 unités, sans compter ce que nous, IRIS, te devons pour les services que tu nous as rendus. », mentionna Meï.

« Euh, eh bien… Effectivement, avec tout cet argent je devrais être en mesure d’en acheter plus d’une dose, et ainsi le sauver! », dit Jade, à la fois surprise et un peu mal à l’aise.

« Tu peux aussi en rapporter pour nous, Jade, on va te les rembourser. C’est toujours bon d’en avoir, tu vois, l’autre jour ça nous a vraiment dépannés. Voici ses coordonnées. Tu devrais trouver assez facilement, en plus tu peux faire un bon bout de chemin en hovercraft, la montagne est praticable. Avant de partir, n’oublie pas l’argent et les perles ainsi que ces 50 000 unités. », conclut Meï en présentant un scanner de carte magnétique à Jade.

Quoique surprise d’un tel montant, celle-ci y glissa sa carte, ramassa l’argent et les perles puis quitta les lieux. Une fois dehors, elle se fraya un chemin dans la foule, marchant en direction du stationnement. Double H insista pour l’accompagner chez Lugix et la suivit donc depuis le repaire.

Juste après être embarquée dans l’hovercraft, Secundo lui indiqua qu’il venait de recevoir un message des enfants au phare. Jade l’ouvrit donc et en apprit que Pey’j venait de se réveiller, cependant il disait avoir terriblement mal à la main et avait le bras entièrement engourdi. Elle se dirigea en vitesse vers le phare en utilisant plusieurs boosts. Dès leur arrivée au hangar, Jade et Double H se dépêchèrent d’atteindre le phare et trouvèrent Pey’j dans un état qui n’était pas rassurant. Il s’était aggravé depuis que sa nièce avait reçu le message des enfants. Son bras était maintenant assez enflé et la maladie avait l’air de vouloir s’étendre par l’intérieur, ce qui ne rassura pas du tout notre héroïne.

« Il va falloir faire vite, HH… Pey’j ne va pas bien du tout. Il faut le sauver, tu m’entends, IL LE FAUT À TOUT PRIX!! », insista Jade en haussant le ton.

Elle était paniquée tout à coup, réalisant malgré elle que le sérum ne suffisait pas à calmer les symptômes bien trop forts de cette maladie inconnue. Son seul espoir était de retrouver rapidement l’antidote de Lugix pour sauver son oncle. Elle prit plusieurs K-Bups et Starkos dans le réfrigérateur et, suivie de Double H, elle courut vers l’hovercraft et mit le cap sur la montagne.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 31 août 2011 à 21:49, modifié 2 fois.
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 13 dĂ©cembre 2007 Ă  03:34 RĂ©pondre en citant le message
Chapitre 3


« J’aperçois la montagne, mademoiselle Jade! Droit devant. »

Ces mots firent sursauter Jade qui, malgré le stress qu’elle vivait présentement, avait l’esprit ailleurs. La montagne étant tout de même assez éloignée du phare, le trajet tirait en longueur et elle s’imaginait le pire.

Ils arrivèrent enfin au pied de la montagne et en firent le tour pour trouver la petite montée praticable dont Meï parlait. En effet, un vague chemin était tracé et ils purent l’emprunter pour commencer leur ascension. C’était un petit sentier sablonneux qui passait sous des arbres à basses branches. De plus, le chemin rétrécissait dangereusement. Bientôt, ils ne purent plus continuer en hovercraft. Les branches trop basses empêchaient le vaisseau de passer en dessous.

« Il va falloir continuer à pied, on dirait, constata Jade. Je croyais qu’on allait pouvoir faire bien plus long que ça en hovercraft. Meï avait certainement calculé ce « bon bout de chemin » en pattes de chat! »

« Ha ha ha! Très drôle, mademoiselle Jade. Tout à l’heure, j’ai repéré un endroit où on pourrait laisser l’hovercraft. C’est un peu plus bas, il faudrait retourner sur nos pas un peu. », dit Double H.

« C’est pas tout d’avoir trouvé un endroit, maintenant il faudrait parvenir à se tourner, parce que je ne vois pas derrière pour reculer! On a déjà abîmé les hélices des moteurs en frottant sur les branches, je ne voudrais pas démolir le reste ou pire, rester pris sous les arbres. C’est que je veux rentrer avec l’hovercraft, pas à la nage! », expliqua Jade avec un petit sourire dans sa dernière phrase.

« Mais, mademoiselle Jade… Si on veut revenir il faudra forcément se tourner! Tenez, j’ai une idée. », ricana Double H.

Celui-ci mit son casque, débarqua et fonça dans quelques arbres. Ceux-ci tombèrent sur le côté, permettant à l’hovercraft de monter dessus. HH mentionna qu’il fallait le camoufler car, comme l’expliquait Hahn, les Sections Alpha pouvaient attaquer n’importe quand. S’il fallait qu’un garde trouve le vaisseau de celle qui les avait démasquées, il allait non seulement le détruire mais prévenir tous ses alliés et lancer des recherches actives pour la retrouver, sachant qu’elle ne serait pas loin, et la montagne entière serait surveillée pour ne laisser aucune chance à Jade de s’enfuir. Le temps requis pour le camouflage du vaisseau était une mesure de sécurité mais aussi un compromis à leur survie en cas de visite des Sections Alpha.

L’horloge indiquait maintenant dix heures. Leur progression était lente mais ils gardaient espoir. Soudain, Jade entendit des bruits un peu plus loin. Elle se cacha derrière un arbre de bonne taille tandis que Double H se tapit dans un buisson de l’autre côté de ce qu’ils n’osaient plus appeler un chemin. Ils y restèrent une trentaine de secondes, puis entendirent la voix de quelqu’un. Cette voix semblait se rapprocher.

« Lâchez-moi! Traîtres! Meurtriers! Je n’ai rien fait! Où m’emmenez-vous? »

Jade fit un signe de tête affirmatif à Double H. Tout en restant cachés, ils attendirent patiemment de voir qui était la victime et qui étaient ses ravisseurs. Le chemin faisait une légère courbe. La jeune reporter reconnut alors l’armure d’un garde des Sections Alpha, puis à mesure qu’ils avançaient, elle vit un homme ligoté transporté par un second garde. Avec son index, elle dessina un S et un A dans les airs pour faire comprendre à HH qu’il s’agissait bien des Sections Alpha. Les gardes approchant toujours, nos héros attendirent qu’ils passent puis, d’un coup, ils sortirent de leur cachette et frappèrent en même temps les bonbonnes vertes dans leur dos. Se tenant la tête à deux mains, les gardes échappèrent leur prisonnier et celui-ci tomba face première dans un petit tas de feuilles tandis que Jade et HH achevèrent leurs ennemis.

Ils s’empressèrent de libérer l’homme de ses liens. Celui-ci, très reconnaissant, se releva douloureusement.

« Hé hé, merci les amis, sans vous, je ne sais pas ce que je serais devenu, dit l’homme. Au fait, je m’appelle Lugix, si je puis faire quelque chose pour vous, suffit de demander! »

« Lugix? Ça alors, quelle coïncidence, c’est justement vous qu’on venait voir! », continua Double H.

« Meï vous a contacté ce matin. Je m’appelle Jade et voici mon fidèle allié, Double H. »

« Ah oui, c’est donc vous pour l’antidote… Je voudrais bien vous en donner une dose pour vous remercier, mais il faut que je vive moi aussi, vous comprenez? Je vais toutefois vous accorder un rabais. Suivez-moi, j’habite tout près d’ici. », conclut Lugix.

Le petit groupe marcha jusqu’à la cabane de Lugix, qui se situait à cinq minutes de marche de l’endroit où ils l’avaient rencontré. C’était une cabane en bois rond de petite taille qui n’aurait pas refusé quelques rénovations. On pouvait remarquer plusieurs petits trous dans le toit, une cheminée en pierre qui penchait légèrement vers l’arrière, deux pierres manquantes à son sommet et l’une fissurée. La porte d’entrée grinça lorsque Lugix l’ouvrit pour entrer, suivi de ses nouveaux amis.

« Tirez-vous une bûche, les copains! Je vous apporte quelque chose à boire. »

L’expression prit alors tout son sens. En effet, il n’y avait aucune chaise autour de cette table dénivelée faite maison, mais plutôt des bûches un peu croches et instables assez longues pour s’asseoir.

Lugix revint bientôt avec trois grands verres d’eau sur un plateau et fut aussitôt remercié.

« Ce n’est rien après ce que je vous avez fait pour moi! », répondit le vieil homme.

C’est à ce moment que Jade leva son verre pour boire.

« Hé hé, n’est-ce pas un gant lanceur de Gyrodisk que vous avez là? », demanda Lugix.

Ayant fermé les yeux pour mieux apprécier la fraîcheur de cet inestimable remontant, Jade, surprise, les ouvrit d’un coup et arrêta de boire. Elle avala sa gorgée puis répondit, d’une voix intriguée : « Oui, c’est bien cela, vous connaissez? ».

« Oh, ça oui, je connais! Si l’utilisation d’un tel gadget vous plaît, alors j’ai justement quelque chose pour vous. Attendez-moi, je vais aller chercher ça. », continua Lugix avant de quitter la table.

Jade attendait son retour avec impatience. Regarder quelqu’un fouiller dans un grand coffre en jetant derrière ce qui est sur le dessus pour trouver quelque chose qui se trouve au fond lui rappelait les dessins animés de son enfance. Elle profita toutefois de cette pause pour vider son verre d’eau.

Après deux longues minutes, le mystérieux vieillard revint enfin à la table en présentant quelque chose à notre reporter.

« Voilà, ma p’tite dame! Une paire de gants Gyrodisk haute performance. Avec ça vous allez pouvoir tirer des deux mains, ce qui vous aidera à détruire les petits vaisseaux de surveillance à deux bonbonnes. De plus, les disques de ceux-ci sont plus puissants que ceux du gant que vous avez. Vous allez les avoir d’un seul coup. J’y ai installé tous les upgrades disponibles. Il est par contre possible qu’il y en ait des nouvelles, depuis le temps qu’ils sont là.», expliqua Lugix.

« Ça alors, c’est génial! J’ignorais qu’il existait plusieurs modèles, et en paire aussi! Combien? », demanda Jade, ravie de voir un gadget aussi sophistiqué.

« Pour vous ça sera gratuit, en guide de récompense. De toutes façons, comme vous avez pu le constater, je n’en ai plus besoin. Au fait, j’ai vu tout à l’heure lorsque nous marchions que vous possédez aussi un Daï-Jo. Je crois que j’ai justement un upgrade dans mon autre coffre, attendez-moi, je vais aller y jeter un œil. », dit Lugix.

« Votre générosité est grande, je vous remercie! Vous permettez que j’aille faire un essai dehors pendant que vous cherchez votre upgrade? », demanda Jade, impatiente d’avoir l’autorisation de sortir essayer ses nouveaux gants.

« Oui, bien sûr! Mais surtout, n’attirez pas l’attention, on ne sait jamais qui pourrait se cacher près d’ici! »

Jade s’amusa pendant cinq bonnes minutes, simulant des combats. Elle faisait des roulades, faisait semblant d’éviter des tirs et tirait dans les airs comme pour riposter. Elle eut même l’idée de combiner les attaques Gyrodisk et Daï-Jo pour plus de réalisme. Lorsqu’elle entra dans la cabane, un peu essoufflée, ses yeux brillaient comme ceux d’un enfant. Double H n’avait jamais vu une joie aussi intense dans les yeux de quelqu’un. Et comme si ce n’était pas déjà suffisant, voilà que Lugix lui montra son upgrade pour le Daï-Jo. Jade était aux anges. Elle en avait presque oublié Pey’j et l’antidote.

« Mademoiselle Jade, regardez ce que Lugix m’a donné! Il a trouvé une armure semblable à la mienne, mais plus résistante et aussi légère que l’autre. Je l’adore, elle me va bien, n’est-ce pas? », dit HH.

Jade était tellement préoccupée par ses nouveaux gadgets qu’elle n’eut même pas connaissance que son ami lui parle.

« Et l’antidote, monsieur Lugix? Ce n’est pas qu’on s’ennuie ici, mais nous devons faire vite! Pouvez-vous nous en apporter quelques doses? », continua HH.

« Ah oui, j’allais oublier. Juste un instant… Ah, voilà, il est ici. Combien en voulez-vous? », demanda Lugix.

« Dix doses. Quel est votre prix?», répondit Jade, descendant soudain de son nuage.

« 3000 unités chaque, c’est un prix d’ami. »

« Marché conclu. »

Jade paya la somme requise et sortit de la cabane, remerciant encore ce nouvel ami. Suivie de son camarade, elle commença à redescendre la montagne.

« J’ai récupéré votre ancien gant à Gyrodisk, mademoiselle Jade. Comme vous pouvez le constater, je rapporte aussi mon ancienne armure, elle pourra servir à IRIS. », mentionna Double H.

« Superbe! Veux-tu que Secundo la digitalise? Ça t’évitera de la transporter. », demanda la jeune reporter, constatant maintenant que son ami avait une nouvelle armure.

« Oui, bien sûr, c’est une bonne idée. Voilà. », conclut HH.

Deux minutes plus tard, le groupe fut surpris par un vaisseau de surveillance qui passait par là. Celui-ci commença à les attaquer à coup de lasers. Par chance, ils eurent un court délai pour réagir et les esquivèrent de justesse. Jade visa et tira deux Gyrodisk qui eurent tôt fait de détruire l’ennemi.

Soudain, trois autres vaisseaux arrivèrent en formation triangulaire autour d’eux. Ils devenaient cibles faciles car il leur était impossible de s’arrêter pour viser. Il y avait toujours un vaisseau bien placé pour faire feu, aussi, en tirant à tour de rôle, les trois vaisseaux se complétaient pour attaquer sans arrêt. À bout de souffle, Jade eut une idée. Évitant les lasers, elle rejoignit son compagnon et se plaça derrière son bouclier. De cette façon, elle disposait d’environ deux secondes pour s’arrêter et riposter aux tirs avant de devoir les esquiver à nouveau.

La jeune femme utilisa la fonction tête chercheuse de ses nouveaux gants pour atteindre plus facilement les bonbonnes d’un des vaisseaux. Une fois détruit, elle put éliminer facilement les deux autres car à présent, peu importe comment ils se plaçaient, la reporter avait une bonne visée. La partie se termina rapidement. Quatre disques simples furent suffisants pour détruire les derniers vaisseaux.

« Ça craint… S’ils en sont à surveiller et attaquer la montagne, c’est qu’ils ont déjà la ville et les environs à leur merci! », fit remarquer Double H.

« Le phare! », s’écria Jade avant de se ruer vers l’hovercraft du plus vite qu’elle put, si bien que Double H avait du mal à la suivre.

Durant le trajet, deux autres vaisseaux vinrent attaquer le groupe, mais Jade se contenta de les détruire en courant. Il n’y avait pas une minute à perdre.

Elle enleva en vitesse les débris utilisés pour le camouflage et sauta dans l’hovercraft, attendant avec impatience que son compagnon la rejoigne.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 31 août 2011 à 21:51, modifié 1 fois.
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 13 dĂ©cembre 2007 Ă  03:36 RĂ©pondre en citant le message
Chapitre 4


Jade descendit dangereusement la montagne malgré le fait que Double H lui ait demandé par cent fois de ralentir. Elle réussit toutefois à rejoindre la mer sans causer de dégâts à son bolide : HH était impressionné d’une telle maîtrise sur un terrain aussi difficile. Cependant, une surprise les attendait en bas. Plusieurs vaisseaux de surveillance ainsi que d’autres à puissance de traction se trouvaient au pied de la montagne.

Jade ne perdit pas une seconde. Elle laissa les commandes de l’hovercraft et du canon neutralisant à son ami, puis elle ouvrit la porte à l’arrière et s’installa, prête à faire feu sur ses poursuivants. Maniant sa machine comme s’il avait 20 ans d’expérience, Double H évita les lasers facilement et s’organisait pour la faire tourner de manière à ce que Jade puisse facilement viser et tirer. Pour les vaisseaux à traction, il utilisa l’accélérateur principal pour les distancer, puis se retourna d’un coup pour leur lancer deux tirs de canon.

Le duo répéta ces tactiques jusqu’à ce que les quelques vaisseaux restants fassent demi-tour. HH ne put s’empêcher d’en détruire un dernier pendant que celui-ci s’en allait à toute vitesse.

« Bien joué, camarade! Ils abandonnent! », s’exclama la jeune femme, folle de joie.

« En tout cas, moi j’ai trouvé ce combat plutôt amusant! On forme vraiment une bonne équipe! Je vous laisse les commandes, on doit maintenant rentrer au phare! », répondit HH.

Le trajet du retour ne se fit pas dans le calme. Jade avait mis les gaz à fond et utilisait un boost à l’occasion. Vu la hauteur des vagues à ce moment de la journée, Double H avait peur que son amie perde le contrôle du vaisseau. À ce rythme, ils mirent une dizaine de minutes pour atteindre le phare. Étrangement, aucun vaisseau ennemi ne vint les déranger. Sans doute avaient-ils fait suffisamment peur à ceux-ci pour être tranquilles un petit bout de temps.

« Hé, le Béluga n’est plus là! », s’écria Jade, remarquant son absence dès son arrivée au hangar.

« Oh non! »

Jade courut vers le phare pour s’assurer de la sécurité des enfants. Elle en fit rapidement le tour par l’intérieur en criant leur prénoms. Pas de réponse. Même le chien et Pey’j n’y étaient plus. Jade redescendit lentement à la cuisine, la tête basse, découragée et furieuse, pour se mettre à pleurer dans les bras de Double H.

« Ça ne va pas recommencer, non… Pas une seconde fois! »

« Ne vous inquiétez pas, mademoiselle Jade. On va les retrouver, je vous le promets. »

Au bout de trois bonnes minutes, Jade cessa enfin de pleurer. Elle se défit doucement de l’étreinte de son camarade puis, tout à coup, ouvrant les yeux, elle remarqua un bout de papier jaune un peu déchiré sur la table. Curieuse, elle le prit et tenta de déchiffrer ce qui était inscrit dessus. Les lettres écrites rapidement lui compliquaient rudement la tâche.

« Jade, Pey’j ne va pas bien du tout. Plusieurs choses vertes lui ont poussé sur le corps et ses yeux sont devenus rouges. Nous sommes restés près de lui, mais soudain il s’est levé et a frappé Pablo. On a très peur, Jade. On s’est dispersés, mais il nous court après pour nous faire mal! On va essayer de se sauver avec le Béluga. Fehn. »

Jade Ă©chappa le papier. Son regard se fixa droit devant elle et des larmes apparurent de nouveau dans ses yeux.

« Pey’j… »

Son ami vint la rejoindre et la prit dans ses bras, tentant en vain de la consoler.

« On est arrivés trop tard, Double H… Beaucoup trop tard. Où êtes-vous, les enfants? Pey’j, qu’es-tu devenu? Pourquoi agis-tu ainsi? »

Elle ferma les yeux devant ces questions sans réponse puis, au bout d’un moment, son ordinateur portable sonna.

« Yade, mia bella! Ye viens d’avoir oune idée! Emmèné-moi à l’ordinateur dans l’atelier de ton oncle, ye vais tenter de localiser lé Béluga avec l’antenne à longue portée. »

Ces paroles allumèrent une lueur d’espoir en elle. Secundo venait d’avoir une très bonne idée. Elle sécha ses larmes et retourna rapidement vers le hangar, puis elle tourna à droite pour entrer dans l’atelier. Secundo s’installa à l’ordinateur. Une trentaine de secondes lui suffirent.

« Ça y est, Yade, y’ai localisé lé vaisseau. Ils sont parvenous à sé rendre chez Mammago! Ye constate aussi qué lé vaisseau est arrivé à destination sans lé moindre dommage. Bravo! »

« Secundo, tu es génial! HH, on y va! », dit Jade.

Ils sautèrent donc dans l’hovercraft. La rapidité du bolide surprit plusieurs pêcheurs qui exerçaient leur métier entre le phare et le garage à ce moment-là. Malgré la courte distance qui séparait ces deux endroits, nos deux héros trouvèrent le trajet relativement pénible. Issam aperçut l’hovercraft entrer dans la cour et cria aux enfants de venir. Dès que la porte fut ouverte, Jade sortit en vitesse et alla à la rencontre de ceux-ci, si chers à ses yeux. C’était un véritable moment de bonheur.

« Qu’est-ce que je suis contente de vous voir sains et saufs! J’ai eu tellement peur pour vous! J’ai cru que vous aviez été enlevés une fois de plus! »

« Contente de te voir aussi, Jade. Pey’j est devenu fou! Il nous courait après tout à l’heure, il a même frappé Pablo! », dit Fehn.

« Oui, je sais, j’ai vu votre note sur la table. », dit Jade.

« En tout cas, ce n’est pas rassurant! Son état a empiré gravement. Ces trucs verts et ses yeux rouges nous ont effrayés mais on est restés près de lui quand même. Il s’est levé en grognant, il a frappé Pablo et on s’est tous sauvés. Tout en restant caché, j’ai écrit cette note et j’ai proposé aux autres de fuir avec le vaisseau. J’ai cru que nous serions en sécurité ici. », expliqua Fehn.

« C’est une très bonne initiative de ta part, je te félicite. De notre côté, on a sauvé un homme qui s’appelle Lugix, qui venait de se faire enlever par les Sections Alpha et... »

« Qui Lugix? », demanda Yoa, éprouvant toujours quelques difficultés avec la langue.

« C’est un contact qui nous a été référé par Hahn. Nous l’avons libéré de deux Sections Alpha qui l’emportaient on ne sait où… Il nous a vendu de l’antidote pour Pey’j et nous a fait quelques cadeaux : un paire de gants à Gyrodisk puissants et un upgrade de Daï-Jo pour moi, ainsi qu’une meilleure armure pour HH. Par contre, nous avons cru que s’ils surveillaient déjà la montagne, c’est qu’ils avaient déjà pris d’assaut la ville et les environs. On a eu très peur pour vous, ainsi on s’est dépêchés encore plus. On s’est même fait attaquer au pied de la montagne, puis à notre arrivée au phare nous avons trouvé la feuille. Secundo a localisé le Béluga, et nous voici! », continua Jade.

« Est-ce que Pey’j était encore au phare quand vous êtes arrivés? », demanda Kip à Jade.

«Non. Il a dû partir à la nage ou avec ses Jet Boots vers on ne sait où. En attendant de le retrouver, restez tous ici. Vous serez plus en sécurité qu’au phare et, de plus, les rhinos sont là s’il se passe quelque chose. Nous, on doit retourner chez IRIS. Je vous laisse le Béluga au cas où ainsi que deux doses d’antidote si jamais Pey’j vient par ici. », dit Jade avant de repartir en saluant de la main les enfants et le chien, qui venait tout juste de rejoindre le groupe.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 31 août 2011 à 21:54, modifié 2 fois.
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 13 dĂ©cembre 2007 Ă  03:36 RĂ©pondre en citant le message
Chapitre 5



Jade et Double H arrivèrent enfin au quartier piéton. Ils furent surpris de voir autant de monde dehors. Plusieurs personnes acclamèrent une fois de plus le retour des héros tandis que la plupart des autres étaient assis sur les terrasses à fêter avec leur famille ou leurs amis.

HH et Jade se dirigèrent vers le repaire IRIS avec hâte.

« Hey, les amis! Regardez qui est là! Nos deux super-héros! », lança Hahn. « Content de vous voir tous les deux! Comment ça se passe de votre côté? »

« Nous ça va… On a réussi à rapporter un peu d’antidote, mais ça n’a pas été facile. On a essuyé plusieurs attaques Alpha. Votre ami Lugix serait aux abattoirs au moment où on se parle si on n’avait pas été là. On a éliminé deux gardes qui venaient tout juste de l’enlever. », répondit Jade.

L’expression de tous les visages changea radicalement.

« La montagne est sous surveillance élevée, mais ce n’est pas tout : l’état de Pey’j a beaucoup empiré. Des choses vertes lui ont poussé partout sur le corps, ses yeux sont devenus rouges et il a complètement perdu la tête! Dès qu’il s’est réveillé, il a frappé l’un des enfants! Heureusement, ils ont réussi à fuir jusque chez Mammago avec le Béluga. », continua Jade.

Soudain, des lumières rouges installées entre les écrans au mur se mirent à clignoter et une alarme retentit. Nino informa les autres qu’il avait fabriqué un détecteur spécial et que cette alarme indiquait la présence de gardes dans l’établissement. Belles Mirettes descendit rapidement dans le repaire. Sur les écrans, on pouvait observer plusieurs gardes qui venaient d’entrer dans le bar et qui bousculaient tout le monde, semblant chercher quelqu’un de bien particulier.

« Vite, tout le monde dans le Red Shark! », cria Nino en appuyant sur le gros bouton rouge de son clavier.

Une trappe dans le plancher s’ouvrit, laissant apparaître un trou rectangulaire dans lequel une échelle était fixée sur l’un des côtés. Tous descendirent l’un après l’autre et suivirent le petit chemin en béton menant au sous-marin secret d’IRIS. Par les caméras installées et les écrans dans le Red Shark, on put remarquer trois gardes qui venaient d’entrer au repaire juste après que la trappe ait été refermée. Heureusement, toutes données confidentielles et documents compromettants étaient stockés dans des armoires blindées et contrôlées par des codes numériques. Nino prit les commandes de son engin et fit en sorte de s’éloigner le plus rapidement possible.

« Jade, j’ai comme l’impression que tu as les Sections Alpha à tes trousses, continua Nino. Elles te suivent partout où tu vas. »

« C’est vrai, je n’avais pas remarqué, mais… elles ne sont pas venues me déranger au phare ni chez Mammago, remarqua la jeune reporter. Bon, il faut dire qu’on avait détruit leurs vaisseaux de surveillance un peu plus tôt. J’espère en tout cas qu’elles ne sont pas allées à ces deux endroits après notre départ. J’ai peur pour les enfants. »

« Ne vous inquiétez pas, mademoiselle Jade, les trois rhinos sont là s’il arrive quelque chose. Mais dites-moi Nino, où s’en va-t-on? », demanda HH.

« Nous nous dirigeons présentement vers notre autre repaire. C’est une petite base sous-marine qui a été prévue pour les situations d’urgence. Je m’y rends régulièrement pour m’assurer que tout fonctionne. Je savais qu’un jour ou l’autre ça allait servir. Son existence n’est connue que par nous quatre, et à présent, vous deux aussi. », répondit Nino.

« Très brillant de votre part! Nous resterons muets à ce sujet. », promit Jade.

« Évidemment, pour que cela se fasse le plus sécuritairement possible, j’ai muni le Red Shark d’un système de brouillage de signaux, il est donc invisible sur les radars. La trappe au repaire est parfaitement camouflée dans le plancher et le bouton de lancement est contrôlé par un code à 17 caractères que je suis le seul à connaître. », continua Nino.

« Combien ça se vend, ce système de brouillage? Ça serait plutôt commode d’en installer un dans l’hovercraft ou le Béluga. », demanda Jade, qui venait tout juste de photographier un nouveau poisson au travers du hublot.

« Ça ne se vend pas sur le marché, c’est moi qui l’ai fabriqué. Par contre, j’en avais fait plusieurs et il me ferait plaisir de t’en vendre deux à bon prix. Regarde, c’est un appareil comme celui-ci, répondit Nino en pointant une sorte de boîte électrique au plafond. Tu as juste à installer ça au plafond de ton vaisseau et à mettre l’interrupteur à « Marche ». Ça crée une sorte de bulle magnétique autour. Tu peux seulement te faire repérer si quelqu’un te voit, la détection radar est impossible. »

« Ingénieux! », commenta Jade.

Le Red Shark arriva enfin à destination. L’entrée du repaire était assez bien dissimulée : sans un regard très attentif, elle n’était pas visible. Le sous-marin y entra puis, une fois la partie du dessus sortie de l’eau dans la pièce spéciale prévue à cet effet, les six occupants en descendirent. Ce repaire était légèrement plus grand que l’autre et les murs étaient eux aussi tapissés de grands moniteurs. Nino alluma les lumières.

« Ici, tu es en sécurité, Jade. Personne ne connaît l’existence de cet endroit. Nous allons être tranquilles pour planifier nos prochaines actions. Nous devons absolument nous faire un plan de match avant de continuer. », mentionna Hahn.

« Ça ne vous embête pas si je prends le temps de manger quelque chose? C’est que je n’ai pas mangé depuis le matin, moi, et il est déjà midi! »

« Non non, pas de problèmes. »

Jade sortit donc un Starkos et un K-Bups de son ordinateur et prit la parole après avoir avalé la première bouchée :

« Alors, plan de match? Si on ne peut pas remonter à cause des Sections Alpha, on fait quoi? Je n’ai pas envie de rester ici toute la semaine. »

« Nous avons un petit hangar derrière cette porte. À l’intérieur, il y a deux petits vaisseaux conçus pour deux personnes chacun. Vous allez repartir dans l’un d’eux, toi et Double H, et vous diriger vers la plage au nord. De là, ou bien pendant le trajet, vous enverrez un mail chez Mammago. Issam prendra le Béluga et ira récupérer l’hovercraft à l’entrée de la ville. La portée du système de contrôle à distance se rend certainement assez loin pour lui permettre de le guider jusque là. Après ça, il va l’attacher au Béluga et vous l’apporter à la plage pour que vous puissiez repartir avec et retournera ensuite à son garage. Meï et Hahn vont vous suivre de loin dans le second vaisseau pour aller récupérer le vôtre dès que vous serez dans votre hovercraft. », expliqua Nino.

« C’est plutôt risqué, dit Jade. L’idée est bonne, mais c’est dangereux de se faire repérer et attaquer. »

« Peu importe ce qu’on fera, à partir de maintenant, tout est risqué, fit remarquer Meï. Et après tout, on n’a pas vraiment d’autre solution. »

« Bon, d’accord. Supposons que je suis votre idée. Un coup l’hovercraft livré sur la plage, qu’est-ce que je fais? », continua Jade.

« D’abord, tu installes en vitesse les brouilleurs de signaux sur chacun des deux vaisseaux et tu les mets en marche. Je vais te prêter des outils pour les fixer. Une installation simple en l’alimentant dans la prise de courant du tableau de bord suffira pour l’instant. Ensuite, il faudra s’attaquer au cœur du problème. Nous allons devoir éliminer le danger en neutralisant toutes les personnes qui font partie des Sections Alpha. Pour ce faire, j’ai un plan : on va retourner leurs propres armes contre eux. », dit Nino.

« Très bien explique-moi comment tu veux procéder. »

« Jade, tu vas infiltrer dans la base principale des Sections Alpha. Tu vas devoir voler les clés des vaisseaux et changer les codes de démarrage d’urgence via l’ordinateur central en haut de la grande tour et nous envoyer les nouveaux. Une fois cela fait, si on veut lancer une offensive, on aura l’avantage de ne pas avoir les vaisseaux contre nous, mais plutôt de notre côté. Cet après-midi, nous devrions avoir des nouvelles de nos agents qui sont partis aux entrepôts ce matin. S’ils réussissent, ça nous fera plusieurs armures et marteaux géants pour passer inaperçus lorsque nous pénétrerons dans ce lieu interdit. Ils seront identiques aux vrais gardes, et pourront même entrer par la porte principale! », expliqua Nino.

« Okay, j’aime bien cette stratégie. Parlant d’armures, justement, Double H en a une nouvelle qui lui a été offerte par Lugix. Il la porte, mais voici son ancienne, qui pourra sans doute être utile. Ah oui, je vous ai aussi rapporté de l’antidote. Je vous en laisse 5 doses, que j’ai payées 3000 unités chacune. »

« Je te propose de les échanger pour mes deux systèmes de brouillage, qu’en dis-tu? 15000 unités pour les deux, c’est un peu moins cher que ça me coûte pour les produire. », suggéra Nino.

« Hmm… D’accord, ça fait mon affaire! Je vais partir après avoir fini ma collation. Oh, et laisse pour les outils, Pey’j laisse toujours un coffre dans l’hovercraft. J’aurai bien ce qu’il me faut là-dedans. », conclut Jade.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 31 août 2011 à 21:54, modifié 1 fois.
Revenir en haut
 
Nimitz
Soldat DomZifié
Soldat DomZifié
Avatar du membre

Inscrit le 01 août 2007
Age : 32
Messages : 3242
MessagePosté le 13 dĂ©cembre 2007 Ă  17:07 RĂ©pondre en citant le message
Ben alors pas encore de réactions ?! Quelle honte !! Personnellement j'ai une excuse, j'ai une heure de cybercafé et j'en suis à 22 minutes (dont pas mal pour virer les conos de spambot du forum) donc heuu oui ben je lirai ça quand j'aurai le net à nouveau,c'est à dire mercredi prochain au plus tôt. Et je veux des avis sur cette superbes fictions que j'avais lu il y a quelques temps déjà. En tout cas continues Pinky !

_________________
BG&E : Best Game Ever
Image
Revenir en haut
 
ZoleX
Reporter
Reporter
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 189
Localisation : Var
MessagePosté le 14 dĂ©cembre 2007 Ă  23:54 RĂ©pondre en citant le message
GĂ©nial ! :P
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 01 janvier 2008 Ă  23:14 RĂ©pondre en citant le message
Chapitre 6


Après avoir repris des forces, Jade indiqua à Nino qu’elle était prête à repartir. Celui-ci la guida vers le petit hangar et lui montra rapidement comment piloter son vaisseau et utiliser ses armements.

« Ces vaisseaux sont également munis du même système de brouillage, vous devriez pouvoir vous rendre jusqu’à la plage sans danger. Cependant, gardez toujours un œil sur le cadran de profondeur et demeurez dans l’eau aussi longtemps que possible. Il y a suffisamment d’oxygène pour deux personnes pour tenir deux heures sans problèmes. Au revoir mes amis, et bonne chance. », dit Nino avant de rejoindre Belles Mirettes dans la pièce principale.

Hahn et Meï en ressortirent et se dirigèrent vers le deuxième vaisseau. Hahn s’arrêta cependant près de la reporter.

« Jade, un dernier détail. Notre vaisseau n’est pas équipé d’armements comme le vôtre. Nino a manqué de sous, mais nous allons l’armer éventuellement. Gardez bien cela en tête, car s’il arrive quelque chose en chemin, nous ne pourrons pas vous aider. », expliqua-t-il.

« Bien compris. Je me demandais aussi, pourquoi Nino disait que vous alliez suivre de loin. Tout s’explique! »

Jade fit un signe de la main et un clin d’œil à Hahn en fermant le cockpit, puis s’enfonça sous l’eau. Elle fit quelques manœuvres autour du repaire pour se familiariser aux commandes, puis se dirigea vers la plage du nord.

« Plutôt pratique, ce second repaire. Sans ça, nous serions cuits à l’heure qu’il est. », dit HH.

« Probablement. En tout cas, je suis plutôt contente de pouvoir souffler un peu, ces attaques et ces poursuites commençaient à me stresser sérieusement. L’idée qu’ils sont présentement en train de chercher où je me suis enfuie me plaît bien, ha ha! », ricana la reporter.

« Il ne faut pas se réjouir trop vite, mademoiselle Jade. Il reste encore beaucoup à faire pour arriver à la victoire et les risques sont élevés. Cet endroit est mieux surveillé que les autres que l’on a visités jusqu’à présent. », fit remarquer HH.

« Te fais pas de bile, Hub, ça va rouler. », continua la jeune femme.

« Vous connaissez mon vrai prénom? », s’étonna Double H.

« Eh oui! C’est Meï qui me l’a appris, lorsque nous sommes revenus d’urgence de la fabrique à cause de ton malaise. C’était après que tu te sois évanoui. », expliqua Jade.

« Ah bon, ça m’éclaire! Je n’avais pas souvenir de vous l’avoir révélé. Mais j’ai une question pour vous, ce nom Shauni, ça vous vient d’où? », demanda Hub.

« Oh, ça c’est juste un nom de code pour les report… oooo…je…… »

« Mademoiselle Jade! Oh Seigneur, qu’est-ce qui vous arrive!? »

Une sorte de lumière verte était en train de prendre possession de son corps. Jade mit sa main gauche sur sa poitrine, comme pour apaiser un malaise. Ses yeux se mirent à briller, mais avec encore plus d’intensité cette fois-ci. C’est comme si ce mot avait provoqué en elle toute cette réaction étrange. Double H commençait à paniquer et coupa le contact du vaisseau.

« M’enfin, pourquoi ils s’arrêtent? Et pourquoi on n’a pas encore pris le temps d’installer la radio dans ce vaisseau? Impossible de leur parler! », s’impatienta Hahn.

La jeune femme voyait des images du prêtre ainsi que de toutes sortes d’autres créatures DomZ défiler devant ses yeux à toute vitesse. Son cœur se mit à battre plus rapidement. Dans sa tête, elle pouvait entendre le prêtre DomZ lui parler dans sa langue, mais elle ne comprenait rien à ce que celui-ci lui expliquait. Son compagnon s’inquiétait de la voir dans cet état mais ne savait pas comment réagir.

Jade ferma soudain les yeux et se laissa tomber dans son siège. Elle était comme dans un rêve. Soupçonnant une sorte de maladie semblable à celle de Pey’j, Hub saisit une dose de l’antidote et l’administra rapidement à la reporter.

« C’est long! Mais qu’est-ce qui se passe? », bougonna Hahn, avant d’avancer lentement.

« Stop! STOP! Hahn, notre vaisseau n’est pas armé, et tu le sais! Elle a sûrement vu quelque chose et elle attend le bon moment pour repartir sans être vue. », dit Meï en haussant le ton.

Jade demeura endormie pendant deux bonnes minutes, puis revint enfin Ă  elle.

« Mademoiselle Jade! Comment vous sentez-vous? »

« Ça va, ça va… J’ai encore vu des DomZ dans ma tête, je me demande vraiment pourquoi. Je dois avoir quelque chose à comprendre dans tout ça. Ce rêve est vraiment étrange. », dit-elle, bouleversée.

« Bien que je ne puisse savoir ce que vous voyez, je qualifierais aussi cette situation d’étrange. Peut-être avez vous quelque chose à voir dans cette histoire? Oh, bien sûr, il peut tout aussi bien s’agir de simples coïncidences. », répondit HH.

« Peut-être. L’avenir nous le dira. En attendant, poursuivons notre route. »

Jade redémarra son engin et se dirigea vers la plage, le lieu de rendez-vous.

« Au fait, mademoiselle Jade, j’allais oublier. Je vous ai administré une dose de l’antidote. J’avais peur que ça soit un symptôme d’une maladie DomZ comme celle de Pey’j. », révéla Double H.

« Ah bon? Merci, j’ignore si c’est ça qui m’a aidée à me réveiller mais, à tout le moins, j’aurai des anticorps pour la combattre si c’est contagieux. Je compte retrouver Pey’j, tôt ou tard. », répondit Jade.

Cette dernière profita de son périple sous l’eau pour photographier quelques nouveaux poissons. Soudain, elle remarqua quelque chose au loin qui semblait bouger. Elle observa de plus près grâce au zoom et en conclut qu’il s’agissait d’un poisson gigantesque. Le vaisseau se rapprochait de lui à vitesse constante et Jade, bien que sans motif raisonnable de le croire, craignait que celui-ci s’en prenne à eux. Vu la taille de cette espèce, il fallait tout de même s’en méfier. Jade le contourna d’une bonne distance en prenant soin de le photographier au passage.

« Tiens? Pourquoi fait-elle cette manœuvre? Mon Dieu! Mais qu’est-ce que c’est que ça!? Un poisson géant! Et il suit leur vaisseau! », s’exclama Meï.

La reporter accéléra pour tenter de le distancer, mais en vain, le poisson était plus rapide et gagnait du terrain. Elle dut même changer de trajectoire pour éviter qu’il fonce dans le vaisseau.

« Mademoiselle Jade, on dirait un monstre DomZ! Regardez sur sa tête, la demi sphère verte! J’ai l’impression qu’il nous veut du mal. Je vais prendre les commandes du canon. », dit Double H.

La jeune femme fit faire un demi tour au vaisseau et continua sa route en marche arrière. De cette façon, Hub pouvait facilement tirer sur la créature avec le canon. La bête se rapprochait toujours. Lorsqu’elle fut suffisamment proche, elle ouvrit sa mâchoire à pleine capacité pour tenter d’avaler le vaisseau d’un coup. Double H n’eut d’autre choix que de lui tirer quelques torpilles dans la gueule jusqu’à ce que cette dernière comprenne qu’il était préférable de laisser tomber. La créature gardait maintenant une courte distance derrière, mais ne semblait pas vouloir laisser filer sa proie pour autant.

Soudain, le poisson géant fit une seconde tentative. HH lui rappela bien vite qu’il était dangereux de s’en prendre à un petit sous-marin. Sans attendre l’avis de Jade, il tira sur le poisson jusqu’à ce qu’il fasse demi-tour.

« Ha ha! Ce vaisseau est équipé de torpilles à tête chercheuse! Magnifique! Je vais l’anéantir en moins de deux! », s’exclama Hub, visiblement heureux de se venger de la machine à torture DomZ.

Il fallut peu de temps à HH pour venir à bout de la créature. Jade remit les moteurs en marche avant pour rejoindre et récupérer la nouvelle perle, puis fit à nouveau demi-tour pour continuer en direction de la plage, suivie de ses deux collègues soulagés par la bonne tournure des événements.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 31 août 2011 à 21:57, modifié 1 fois.
Revenir en haut
 
Adrianne54
Reporter
Reporter
Avatar du membre

Inscrit le 02 sept. 2007
Age : 28
Messages : 86
Localisation : Toul
MessagePosté le 04 janvier 2008 Ă  16:07 RĂ©pondre en citant le message
Salut j'aime beaucoup cette fiction !
Continue c'est génial. :wink:
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 07 janvier 2008 Ă  05:33 RĂ©pondre en citant le message
Merci :D La suite va venir bientôt... Quand ça va me tenter :roule:

EDIT : Après bientôt deux semaines, je vous offre le septième chapitre (attention, il est plus long que les précédents! Prévoyez un peu plus de temps cette fois. Le huitième est long aussi!)





Chapitre 7



« Secundo, tu veux bien avertir Issam qu’on approche, s’il te plaît? »

« Tout dé souite, Yade. »

En effet, le sous-marin arrivait bientôt à la plage. Cinq, tout au plus dix minutes allaient suffire. Ce délai donnait suffisamment de temps au rhinocéros pour aller chercher l’hovercraft et se rendre au point de rendez-vous.

« Vous croyez que ça va fonctionner, mademoiselle Jade? », demanda Double H avec un peu d’inquiétude.

« J’en suis certaine. Il suffira de se faufiler sans être vus, comme on a fait pour les autres bâtiments. Il faudra juste faire plus attention. », répondit la jeune femme, sûre de son coup.

Un peu plus loin, la reporter s’aperçut que le fond commençait à devenir moins profond et en déduisit qu’elle était rendue tout près de la plage. Elle continua d’avancer un peu en s’assurant de rester quand même assez creux, puis immobilisa son engin. Elle devait à présent attendre le signal d’Issam pour continuer. Deux minutes plus tard, le Béluga détacha l’hovercraft dans l’eau. Jade remonta à la surface et rejoignit ce dernier. Elle aligna les deux portes et sauta dans l’hovercraft, suivie de son fidèle compagnon.

La jeune femme installa en vitesse le système de brouillage avec les outils de son oncle, le brancha dans le tableau de bord et le mit en marche, puis elle se dirigea vers la plage où le Béluga venait d’atterrir. Pendant ce temps, Hahn avait rejoint le mini sous-marin de Jade et y déposa Meï avant de retourner au repaire. Jade remercia Issam et lui confia l’installation du second système de brouillage. Une fois sortie, elle lui envoya la main avant de rejoindre Hub, qui l’attendait dans l’hovercraft.

« Ah, comme je suis heureuse que cette opération se soit bien déroulée! J’avais si peur pour nos vaisseaux! », s’exclama la reporter.

« J’en suis très heureux aussi. Et si on y allait, maintenant? »

« Holà, pas tout de suite! Il faut se préparer un peu avant. D’ailleurs, j’aimerais aussi aller faire quelques emplettes en ville, hé hé! », répondit Jade, cachant sa petite idée.

« Mais, mademoiselle Jade! C’est bien trop risqué! Il y a des gardes dans toute la cité! », avertit Double H.

« T’en fais pas, j’ai mon idée. », dit Jade avant de démarrer l’hovercraft.

« Où on va comme ça? », demanda Hub, surpris.

« On retourne au phare. », répondit-elle calmement.

« Mais pour quoi faire? »

« Tu verras. », conclut Jade en souriant.

La plage n’étant pas si loin, il leur fallut un peu moins de cinq minutes pour arriver à destination. Nos deux héros descendirent de l’hovercraft et marchèrent rapidement vers le phare.

« Dites, mademoiselle Jade. Lorsque toute cette histoire sera finie, il faudra reconstruire le phare. », dit HH.

« Oui, tout à fait. Je sais même qui va s’y coller, ha ha! », s’exclama la jeune femme.

« À qui pensez-vous? »

Jade ne répondit pas, elle fit cependant un petit sourire à son camarade. Ce dernier, un peu confus, suivit sa partenaire jusque dans le phare. Jade monta à sa chambre et ferma la porte. Double H, se posant toujours des questions, l’attendit patiemment et profita de l’occasion pour faire le tour du phare afin de s’assurer que rien n’avait changé depuis leur dernière venue. Tout semblait être à sa place.

Au bout de cinq minutes, Jade sortit enfin de sa chambre, vêtue d’un pantalon blanc, d’une blouse rouge et d’un chapeau. Elle portait aussi des lunettes de soleil jaunes.

« Mademoiselle Jade!? Ça alors, vous êtes à peine reconnaissable! Que faites-vous habillée de la sorte? », s’étonna Hub.

« C’est pour passer inaperçue quand nous irons en ville tout à l’heure. On a encore les Alpha à nos trousses. D’ailleurs, il te faudrait un déguisement aussi, camarade! Ah, tiens. J’ai une idée. Viens avec moi. », dit Jade.

« Oh, ce ne sera pas nécessaire! Je vais simplement vous attendre dans l’hovercraft. Pas besoin de me déguiser. Dans le pire des cas, je vais mettre mon casque et me fondre parmi les autres gardes dans la cité. Personne ne me remarquera dans cette tenue. », répondit HH.

« Comme tu veux! En route, maintenant. », conclut Jade avant de redescendre vers le rez-de-chaussée et de retourner au vaisseau.

Nos héros mirent donc le cap sur la ville. Le ciel commençait à se couvrir et le vent soufflait plus fort. Les vagues sur l’eau devenaient graduellement plus hautes et, si la tendance se maintenait, dans peu de temps, la navigation allait devenir périlleuse.

« Peut-être ferions-nous mieux de nous mettre à l’abri chez Mammago avant de nous rendre à la cité. », dit Double H, inquiet.

« Bah, la ville, ce n’est pas tellement plus loin. Je prends le risque. S’il passe tempête, on n’a qu’à attendre dans l’hovercraft et à croiser les doigts le temps que ça se calme. », répondit Jade sérieusement, mais ricanant dans sa tête.

Double H ne trouva pas cette remarque amusante du tout. Le duo arriva tout de même à destination, ayant entendu le tonnerre à trois reprises. Jade descendit de son engin et prit la direction du magasin de Ming-Tzu. Elle remarqua que le vent prenait de la vitesse et, observant autour d’elle, la reporter vit les terrasses se vider et les gens rentrer chez eux au pas de course. Certains s’en voulaient de ne pas avoir apporté de parapluie, craignant qu’il se mette à pleuvoir subitement. Pourtant, Jade ne s’en faisait pas trop et poursuivit sa marche. Elle aperçut cependant quelques gardes qui étaient encore à l’œuvre. La jeune femme prit le temps de s’asseoir près de la fontaine quelques minutes pour les observer. Ne trouvant pas celle qu’ils voulaient, les recherches semblaient tirer à leur fin. Satisfaite de ses observations, Jade, un peu plus confiante maintenant, se releva et poursuivit sa route vers la boutique de Ming-Tzu.

« Identification compte. Okay. », fit une voix enregistrée quelques instants plus tard.

« Jade!? C’est bien toi? », demanda Ming-Tzu, visiblement surpris de la voir encore ici malgré les activités Alpha.

« Chut! Pas si fort! », chuchota Jade. « Je ne dois pas être reconnue! »

« Mais que fais-tu ici? Il y a des dizaines de gardes dehors! Ils sont même venus ici deux fois! »

« Non, sérieusement? », dit-elle ironiquement. « Ils sont à ma recherche. Ce que je fais ici? Ça ne te regarde pas, indiqua poliment la reporter, mais j’aurais besoin d’upgrades pour ce modèle de gants Gyrodisk, en aurais-tu encore? »

« Hmm… Suis-moi dans l’arrière-boutique, je vais regarder ça, répondit Ming-Tzu. C’est malgré tout un vieux modèle, je n’en tiens plus en tablette. »

Le vieux morse fit le tour de ses Ă©talages deux fois sans rien trouver.

« Mais où ai-je bien pu mettre ça? C’était l’un des plus gros vendeurs il y a quelques années. J’étais pourtant certain qu’il m’en restait encore! », s’exclama-t-il, à la fois un peu furieux et déçu.

« Et cette grande malle dans le coin? Il y a quelque chose dedans? Tu ne l’as pas encore ouverte. », demanda la reporter.

« Tu as raison, je n’y avais pas songé. Voyons voir. »

Ming-Tzu sortit donc de sa poche gauche un vieux trousseau de clés dont le fini brillant était effacé par l’usure et les frottements, puis ouvrit la grosse malle poussiéreuse.

« Ça alors! Approche, je crois que tu vas trouver ton bonheur là-dedans. »

Jade s’avança vers le coffre et regarda à l’intérieur avec curiosité. Ce qu’elle y vit fit battre son cœur un peu plus rapidement et ses yeux s’ouvrirent de toute leur grandeur.

« Mince! Ça c’est de l’équipement! », s’exclama la reporter.

Parmi les produits, il y avait des upgrades de puissance, des disques attirés par la chaleur spécialement conçus pour détruire des projectiles, des disques boomerang, des disques paralysants, des chargeurs à plus grande capacité, des upgrades de rapidité de tir et même une doublure isolante pour la saison froide. Le tout était évidemment de fabrication très mince, légère et compacte pour ne pas gêner les mouvements de la main ou alourdir les gants. Jade, émerveillée par autant de gadgets, en demanda curieusement le prix, bien que certaine de ne pas avoir les moyens.

« Oh, pour toi Jade, je ferai un prix d’ami. Tu as beaucoup encouragé ma boutique ces derniers temps, et puis ça sera ma façon de te remercier pour le grand service que tu as rendu à Hillys. Donne-moi, je sais pas, euh, 3000 unités pour le lot… De toutes façons, c’est un modèle discontinué et je doute que quelqu’un d’autre s’y intéresse un jour. »

« Vendu! »

Jade paya la somme demandée, remercia Ming-Tzu et se dirigea vers la sortie. Elle hésita avant de sortir en voyant la pluie qui commençait à tomber. Le vent semblait aussi souffler encore plus fort que lorsqu’elle était entrée. Profitant de son abri, la jeune femme installa ses nouveaux gadgets, puis se décida à sortir. Aussitôt dehors, elle fut bousculée par un garde Alpha qui passait devant la boutique. Celui-ci y entra, semblant encore chercher une personne bien précise.

« Ouf! De justesse, pensa Jade. C’est moi qu’ils cherchent, cela est certain. »

Quelques pas plus loin, elle tourna dans la rue perpendiculaire à celle de la boutique. Cependant, la circulation d’air inattendue créa un grand coup de vent qui eut pour effet de faire partir le chapeau de Jade, qui n’eut pas le temps de le retenir. Au même moment, un garde Alpha descendait dans cette rue et, le chapeau qui s’envolait ayant attiré son attention, il regarda la personne qui le portait et la reconnut immédiatement.

« Alerte! Alerte! La petite morveuse est ici! »

« Flûte! »

Plusieurs gardes sortirent alors de partout. Jade n’avait nulle part où se cacher. Elle vit au loin une pile de caisses et courut en sa direction. Sans se préoccuper des explosions des mines et des grenades, elle monta dessus pour atteindre le balcon et s’agrippa à la rampe pour monter. Elle continua de courir mais, après une vingtaine de mètres, une porte s’ouvrit devant elle, derrière laquelle trois gardes étaient cachés. Rapidement, elle monta sur la rampe et se donna un élan pour atteindre la corniche et rejoindre le toit. Malheureusement, l’un des gardes fut assez rapide pour saisir son pied et l’empêcher de monter. Jade, se tenant d’une main, tira un Gyrodisk dans la fente rouge du casque de ce garde. Ce dernier la lâcha et elle put monter sur le toit.

Pendant ce temps, Double H avait remarqué une agitation anormale dans la cité et croyait entendre des explosions au loin. Bravant la mauvaise température, il décida de descendre de l’hovercraft pour aller voir ce qui se passait. Il mit son casque et débarqua, attacha le vaisseau sur le quai par précaution et avança prudemment dans la ville.

Mais Jade n’était pas au bout de ses peines. D’autres surprises l’attendaient en haut. Évitant les mines, les lasers, les explosions, les grenades et les innombrables gardes qui la suivaient, elle sauta de toit en toit, tentant en vain de fuir. Au bout de la rue, c’est-à-dire là où les toits s’arrêtent, il y avait un panneau publicitaire à écrans géants qui flottait dans les airs. Cette fois-ci, elle n’avait pas le droit de le rater car son compagnon n’était pas là pour la rattraper. Demandant un effort supplémentaire à ses muscles, elle courut encore plus vite et réussit à rejoindre le rebord du bout des doigts. Jade parvint difficilement à monter jusqu’au sommet du panneau.

Deux de ses poursuivants tentèrent la même manœuvre mais tombèrent du haut du toit, brisant ainsi leur bonbonne d’air. Restabilisée, la reporter utilisa ses nouveaux disques attirés par la chaleur pour détruire les projectiles qui venaient vers elle.

Toujours en route, Double H observait la scène d’une certaine distance et hâta le pas, bien qu’il ne savait pas encore ce qu’il allait faire. Plus le temps avançait, plus il y avait de gardes autour de Jade. Du même coup, le nombre de grenades à détruire augmentait et elle avait du mal à fournir. De plus, le générateur de disques allait devoir s’arrêter tôt ou tard pour se recharger.

Double H se cacha assez loin, mais suffisamment près pour tout voir puis, utilisant l’ancien gant de Jade, il tira un Gyrodisk sur un mur de pierre pour attirer l’attention des gardes. Un petit groupe se rendit donc vers l’endroit d’où ils croyaient que ça venait, ce qui permit à Jade de tirer un Gyrodisk puissant dans le dos de chacun.

HH profita de cette diversion pour changer de position et tirer un second disque. Cette fois-ci, deux gardes seulement réagirent, se déplaçant de côté et de reculons pour ne pas se faire détruire. Hub ne se fit pas prier : il tira un Gyrodisk dans le dos d’un des gardes qui reculaient vers sa cachette et, à tout hasard, au même moment, Jade tirait en plein dans le casque de l’autre et il tomba, gravement blessé au visage.

« Ho, réveillez-vous les gars! On est plus de quinze et on se fait avoir par deux personnes! », hurla l’un des gardes.

Jade ne put s’empêcher de rire. Ceux-ci avaient beau avoir une puissance de frappe inouïe, le défaut dans leur bonbonne et leur manque de stratégie jouaient contre eux. Au bout de quelques minutes, nos deux héros réussirent à éliminer tous les gardes autour en utilisant plusieurs autres tactiques. Double H s’approcha furtivement du panneau publicitaire où Jade se tenait debout, profitant de cette accalmie pour recharger ses gants.

« Mademoiselle Jade! Il faut fuir maintenant! Sautez, je vous attraperai. », chuchota Hub.

Trempés jusqu’aux os par la pluie forte et abondante, ils retournèrent vers le stationnement où ils avaient laissé l’hovercraft en se cachant derrière des caisses et des murets de pierre pour éviter de se faire voir par d’autres gardes patrouillant dans les environs. Ils évitèrent trois fois le regard d’un de ceux-ci sur le chemin du retour et les contournèrent par les rues voisines.

« Ça alors! Venez voir ça! », s’exclama Hub, surpris.

« Quoi, qu’est-ce qu’il y a? », demanda Jade.

« Regardez, quelqu’un a coupé la corde! Par chance, les vagues viennent par ici, sinon on l’aurait perdu quelque part dans la ville, ou pire, à l’extérieur. »

« J’aurais cru qu’un garde ayant reconnu notre craft aurait fait bien plus, le saboter ou le détruire par exemple. En tout cas, tant mieux, on va pouvoir continuer. Destination : la zone interdite! », conclut Jade avant de monter à bord.

Jade conduit tranquillement son engin vers la sortie de la ville. La base principale des Alpha était située sur une petite île à environ quatre kilomètres au sud du phare. À une bonne vitesse, quelques minutes allaient suffire pour s’y rendre. La reporter accéléra donc aussitôt sortie de la cité. La voix de Secundo vint déranger Jade, qui était déjà en train de penser à une stratégie d’approche.

« Yade, ye viens de détecter un objet anormal branché sour lé système électrique du craft. Y’ai un peu dé mal à l’analyser, peux-tu envoyer Double H voir cé qui sé passe? »

« Bien reçu! »

Jade commença à ralentir pour s’arrêter.

« Yade! Yade! Accélère, vite! Ye viens de réoussir l’analyse, c’est une bombe à senseur dé vitesse! Tu dois rester au-dessus dé 60 km/h, sinon boum! », cria Secundo.

« Mince! Hub, peux-tu aller y jeter un œil sans qu’on s’arrête? », demanda Jade.

« Je vais essayer! Mais… voyons? La porte est coincée! »

La jeune femme essaya de l’ouvrir par le bouton d’ouverture manuelle sur son tableau de bord, l’ouverture d’urgence, Double H la força même un peu, mais rien n’y fit. HH prit alors une masse, des ciseaux à tôle et des pinces dans le coffre de Pey’j et entreprit de débarrer la porte en brisant les pentures.

« Un autre sale coup des Alpha… Ils voulaient nous piéger à l’intérieur avec cette bombe sur le toit. », pensa-t-il.

Au bout d’un moment, il réussit à ouvrir la porte, mais celle-ci n’étant plus solidement attachée au vaisseau ni fonctionnelle, Hub arracha le reste de la tôle qui la retenait encore au vaisseau et la rangea sur le côté à l’intérieur. La porte occupant toute la place, HH se retrouva dehors à l’arrière. Prudemment, il monta sur le toit et aperçut la bombe camouflée près du canon et avança lentement vers elle. La forte pluie lui martelait le visage et, combinée avec le vent, la vitesse et les secousses des vagues qui lui donnaient du mal à se retenir, lui faisait passer un moment très désagréable.

Pendant ce temps, Secundo étudiait le filage de la bombe pour tenter de la désactiver. Jade maintenait difficilement la vitesse du bolide au-dessus des 60 km/h, dû au ralentissement causé par l’impact avec les vagues. Deux minutes plus tard, le personnage virtuel trouva enfin le point faible de la bombe et donna ses instructions à HH par la radio :

« Double H, coupez lé fil vert, lé fil bleu et lé fil jaune en même temps, ça devrait marcher. »

« Ça DEVRAIT marcher… Pas très rassurant! », pensa Hub.

Il sortit donc les ciseaux à tôle qu’il avait toujours avec lui et plaça les trois fils entre les lames. Puis, les yeux fermés, il les coupa d’un coup sec. Surpris d’être toujours en vie, Double H ouvrit les yeux.

« Pas de boum? Ouf, quel soulagement! »

Il attacha les fils de façon à ce qu’ils ne puissent pas se toucher d’aucune façon, puis il cogna sur le toit pour avertir Jade qu’il avait réussi. Une fois qu’elle eut ralenti le craft, HH retourna à l’intérieur, replaça la porte et l’attacha avec une vieille corde qu’il trouva par terre près du coffre.

« Félicitations Double H! Plutôt pratique d’être deux! À présent, je crois qu’on est prêts à se rendre à la base Alpha. Qu’en dis-tu? »

« Ouaip! Je me sens d’attaque. La mauvaise température nous aidera peut-être à nous rendre sans être vus. », conclut HH, remarquant le brouillard qui commençait à se former.

Jade mit donc le cap sur l’île interdite.

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique


Modifié en dernier par Pinky_Staff le 31 août 2011 à 21:59, modifié 1 fois.
Revenir en haut
 
Nimitz
Soldat DomZifié
Soldat DomZifié
Avatar du membre

Inscrit le 01 août 2007
Age : 32
Messages : 3242
MessagePosté le 22 janvier 2008 Ă  22:17 RĂ©pondre en citant le message
Ha ben je m'en rappelais plus jusqu'à ce que je lise la partie sur la bombe placée sur l'hovercraft mais j'avais déjà lu ce chapitre(la fin donc), ben c'était vraiment bien :D, j'ai juste pas aimer les termes genre "on s'est fait niquer par etc". Sinon vraiment bien vivement la suite :D.

_________________
BG&E : Best Game Ever
Image


Modifié en dernier par Nimitz le 22 janvier 2008 à 23:49, modifié 1 fois.
Revenir en haut
 
Rinem
Reporter
Reporter

Inscrit le 02 janv. 2008
Messages : 77
MessagePosté le 22 janvier 2008 Ă  23:44 RĂ©pondre en citant le message
Je lirais ça demain, là j'ai pas le temps.
Mais j'ai parcouru vite fait, ça à l'air bien écrit ;)
Revenir en haut
 
Pinky_Staff
Hillyen capturé
Hillyen capturé
Avatar du membre

Inscrit le 26 août 2007
Messages : 2813
Localisation : Québec, Canada
MessagePosté le 24 janvier 2008 Ă  01:28 RĂ©pondre en citant le message
Oui Nimitz, l'équivalent québécois de cette expression est utilisé de façon régulière par ici ^^ J'ai fait la traduction rien que pour vous! C'est vrai par contre, que j'aurais pu utiliser d'autres termes! Il est pas trop tard pour éditer le message.(si?)

Tu dis "mais j'avais déjà lu ce chapitre(la fin donc)"

Non, ce n'est pas la fin, il reste 2 chapitres encore soit le 8 et le 9, plus une courte Ă©pilogue :P

_________________
30/M/Canada
Ma fiction BG&E
Mon roman fantastique
Revenir en haut
 
Nimitz
Soldat DomZifié
Soldat DomZifié
Avatar du membre

Inscrit le 01 août 2007
Age : 32
Messages : 3242
MessagePosté le 24 janvier 2008 Ă  13:49 RĂ©pondre en citant le message
Quand je disais la fin je disais que je me suis rendu compte que j'avais déjà lu ce chapitre quand j'en suis arrivé à la partie sur la bombe placée sur l'hovercraft qui est donc LA FIN du chapitre :D et non la fin de l'histoire :p sinon ben vivement la suite !

_________________
BG&E : Best Game Ever
Image
Revenir en haut
 
Afficher les messages postĂ©s depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet    RĂ©pondre au sujet   Aller Ă  la page 1 2 3 4 5 … 7 Suivante



 
Aller Ă :  
cron

Powered by phpBB ©
Traduit par phpBB-fr.com